Remboursement des frais médicaux des travailleurs de la CBG: une mission de la CNSS à Kamsar…

0
57

Dans le cadre de la prise en charge sanitaire des travailleurs immatriculés à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS), une mission de cette institution de protection sociale était sur les installations de la Compagnie de Bauxite de Guinée (CBG) à Kamsar du 04 au 05 avril 2022. La délégation, conduite par le Directeur Général Adjoint, Dr Hassane Dantiny CAMARA était composée d’un membre du Conseil d’administration et d’autres cadres de la CNSS. Elle a travaillé avec une équipe de la CBG sur un montant présenté par cette société minière, représentant les frais médicaux de ses employés pour l’année 2021, à rembourser par la CNSS.

A l’issue des travaux ayant consisté entre autres à éliminer les frais de certains médicaments que la CNSS ne prend pas en charge, les deux parties sont parvenues à un montant de deux milliards deux cent quatre-vingt-quatre millions (2.284.000.000) de francs guinéens à rembourser à la CBG. Cette somme représente 9% des 26 milliards de francs guinéens, la facture initialement présentée par la société minière.

En plus des travailleurs, nous explique Dr Hassane Dantiny CAMARA, Directeur Général Adjoint de la CNSS, la prise en charge concerne aussi leurs ayants droit dans le cadre de cette collaboration entre les deux parties.  «Certaines pathologies nécessitent une prise en charge rapide afin d’éviter les complications, sur ce, il a été porté à la connaissance de  CBG, de faire consulter nos assurés sociaux par les médecins de l’hôpital ANAIM ou des médecins de leur choix en vue d’assurer une meilleure prise en charge. Quand la prestation requise ne peut pas être faite sur place, ils évacuent le malade sur Conakry afin de lui assurer une meilleure prise en charge.

Après tout ça, le coût est évalué par la CBG qui nous fait appel pour une séance d’évaluation avant l’étape de remboursement de ces dépenses. La facture qui nous a été présentée pour l’année 2021 était autour de 26 milliards de francs guinéens. Mais après le travail d’épuration en fonction des prix prévus par le ministère de la Santé et en fonction du fait qu’il y a des médicaments que nous ne remboursons pas, on est parvenu à un montant deux milliards deux cent quatre-vingt-quatre millions (2.284.000.000) de francs guinéens, soit 9% des 26 milliards. C’est ce que nous allons rembourser à la CBG», explique le DGA et chef de la mission de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS).

Monsieur Naby Moussa SYLLA, responsable du service Ressources humaines de la CBG, a particulièrement magnifié cette collaboration avec la CNSS qui se montre soucieuse du sort des travailleurs et du respect de ses engagements. «Nous sommes très bien satisfaits, le travail s’est très bien passé, on a travaillé en équipe, le dossier a été traité de façon très professionnelle. La CBG retient que la caisse est venue avec des techniciens compétents…La collaboration est très bonne, la Caisse nationale de sécurité sociale et la CBG ont toujours respecté leurs engagements. Nous sommes très satisfaits, nous faisons partie des premiers à adhérer à la Caisse nationale de sécurité sociale, tous nos employés y sont enregistrés. L’avantage pour nous est que toutes les prestations prévues sont payées pour nos travailleurs et nous en sommes satisfaits», déclare-t-il avant de mentionner que la CBG compte 2.200 employés.

L’un des faits marquants de cette mission, est la présence d’un membre du Conseil d’administration qui est l’organe de décision de la CNSS. Monsieur Kader Aziz CAMARA, puisque c’est de lui qu’il s’agit, dit être animé d’un «sentiment de fierté et de satisfaction» au sortir de ces travaux.

Appréciant le travail abattu notamment par la mission qui est parvenu à un montant dit raisonnable, il déclare : «ça nous rend encore plus contents parce que nous cherchons à atténuer les dépenses, nous cherchons à établir l’équilibre sur le plan financier pouvant permettre à l’administration de bien fonctionner. La Direction générale et nous autres sommes des oiseaux qui volons ensemble parce qu’ils défendent notre intérêt, nous défendons l’intérêt de l’institution. Nous devons donc être en harmonie. Nous remercions la direction de la CBG et celle de la Caisse nationale de sécurité sociale pour l’harmonie qui a prévalu au cours des travaux».

Désormais, une mission de la CNSS aura lieu chaque trimestre à l’effet de travailler sur les frais médicaux à rembourser à la CBG. Et, en plus du travail sur un fichier électronique, la méthode en cours, la Caisse nationale de sécurité sociale demande à son partenaire de fournir les dossiers physiques des travailleurs et ceux des ayant droits qui auront bénéficié de soins médicaux. C’est l’une des recommandations figurant parmi les  conclusions de ces travaux.

La DIRECTION DE LA COMMUNICATION ET DES RELATIONS PUBLIQUES À LA CAISSE NATIONALE DE SECURITE SOCIALE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code