spot_img
spot_img
HomeGUINEE‘’Présumé cas de Viol sur mineure par l’artiste Ans-T Crazy’’: La DG...

‘’Présumé cas de Viol sur mineure par l’artiste Ans-T Crazy’’: La DG de l’OPROGEM apporte des précisions

Depuis la journée du lundi 09 janvier 2023, un dossier de viol étalé par nos confrères de l’émission les Grandes Gueules a enflammé la toile par les internautes. Ce dossier fait état d’un cas de viol sur mineure par l’artiste Ans-T Crazy. Interpellée ce mardi 10 janvier, Commissaire Marie Gomez, Directrice générale de l’Office de protection du genre de l’enfance et des mœurs (OPROGEM), a apporté des précisions.
« En ce qui concerne ce cas précis de viol, nous avons été saisis à l’anonymat et nous avons pu avoir le contact de la maman biologique de la victime. Moi en personne je l’ai appelée nous avons échangé. Elle m’a dit que son enfant a été victime de viol par un artiste du nom de Ans-T crazy et que ce dernier a amené son enfant pour la faire avorter dans une clinique. Et maintenant qu’elle est inquiète parce que l’enfant a promis de se suicider le jour où le problème sera sur la place publique. je l’ai rassurée et je l’orientée vers la médecine légale pour ne pas que les preuves disparaissent. Parce que, d’un côté j’ai appris le viol, vu son âge de minorité 15 ans, mais aussi j’ai appris un cas d’avortement et le placement d’un implant chez la fille pour pouvoir la préserver ou l’empêcher de contracter une grossesse. Donc il y a ces différentes infractions qui sont alignées(…)», a-t-elle fait savoir.

Poursuivant, la Directrice de L’OPROGEM dévoile la volonté de la famille qui n’est pas identifiée d’étouffer l’affaire : « Quelques temps après, je l’ai rappelée (la maman de la victime NDLR), elle me dit non j’ai fini à l’hôpital, le médecin légiste m’a remis le rapport médico légal, mais je vais vers Lambandji dans une clinique, parce qu’il m’a demandé de faire d’autres examens pour la victime (…). Le lendemain j’ai rappelé la maman, elle me dit qu’elle est en route jusqu’aujourd’hui je ne l’ai plus revue. Et dès qu’elle a su que c’était l’OPROGEM, elle a dit: je vous rappelle, mais elle ne nous a plus rappelés», a indiqué Marie Gomez.

Sur la question de savoir si sa Direction est entrée en contact avec la médecine légale, elle répond en ces termes: « Je n’ai pas contacté la médecine légale, mais plutôt Konaté la présidente du club des jeunes filles Leaders de Guinée. Je ai demandé d’aller voir la médecine légale pour avoir le résultat du rapport de la médecine légale», a-t-elle dans les GG.

Mansaré Naby Moussa 628-030-370

RELATED ARTICLES

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments

%d blogueurs aiment cette page :