Caisse de Prévoyance Sociale : A cause de ses réformes, le DG Fodé Cissé devient l’ennemie à abattre

1
182


Le Directeur General de la Caisse Nationale de Prévoyance sociale des Agents de l’Etat nommé depuis quelques mois a mené une vaste réforme pour assainir le fichier des pensionnaires de L’Etat. Cette dynamique n’est pas sans se faire beaucoup d’ennemis, car le service de pensions est une vache laitière, une source d’approvisionnement de beaucoup de commis de l’Etat.
Très engagé et déterminé à mettre en exergue la volonté de refondation du Président de la transition, Monsieur Fodé Cissé a décidé dans ses premières actions de mettre en place un système de biométrie pour identifier les vrais pensionnaires de l’Etat afin d’arrêter la saignée financière. L’Etat perd des centaines de milliards parce que beaucoup d’agents du service des pensions et ailleurs détiennent des titres à travers lesquels ils amassent des centaines de millions par mois dans les différentes agences.
Depuis qu’il a lancé ce projet de recensement avec à la clé des cartes biométriques, toutes les manœuvres dilatoires ont commencé afin de mettre les bâtons dans ses roues parce que cela aboutirait à mettre à nue et à arrêter les détournements des deniers publics et l’enrichissement illicite des cadres de son service et d’ailleurs.
Pour réussir sa mission, le Directeur Général a bloqué certaines pensions supposées être douteuses ou illégales. Face à cette stratégie, les oiseaux de mauvais augure de cette agence se sont lancés dans une campagne de diffamation en l’accusant d’avoir détourné une somme de 8 milliard en 1mois.
Selon nos sources, dernière ces allégations fallacieuses et dilatoires se trouve la main noire de son DGA. « Il (DGA) a tout fait au préalable pour le convaincre de ne pas engager ces réformes, en lui faisant comprendre qu’ils allaient contribuer à l’enrichir d’ici la fin de la transition, toute fois s’il acceptait de leur laisser dans leurs pratiques habituelles. Depuis qu’il s’est heurté à un refus catégorique du Directeur General, il a commencé à adresser à tous les services stratégiques de l’Etat y compris la Présidence de la République, des rapports faisant état d’un prétendu détournement. Un montant estimé à 8 milliards », révèle ces sources avant de poursuivre :
« C’est ainsi que ce dernier fût interpellé à la Direction des investigations judiciaire de la Gendarmerie Nationale le vendredi 29 avril 2022. Depuis ce jour il n’a pas été permis au DG de rejoindre ni son bureau ni sa famille. Beaucoup de mains noires sont derrière ce dossier parce qu’assainir aujourd’hui le fichier de ce service des pensionnaires de L’Etat va gâter les affaires des milliers de cadres et hauts commis de l’Etat même de certains proches du Président de la transition. Sinon l’argent qu’ils disent être détourné serait une somme d’un milliard et quelques logée d’ailleurs au trésor public.
Le Directeur a préféré logé cet argent au trésor en attendant de terminer ses contrôles dans certains services et régions où beaucoup de magouilles existent depuis des années », a soufflé notre interlocuteur.
« Mais le paradoxe est que les investigateurs après plusieurs jours ne semblent pas trouvé de motif réel de détournement, mais le DGA monsieur Mohamed Lamine Traore qui était le Président de l’association des fameux Daffs 518 souhaiterait ne pas faciliter la tâche à son directeur général », a-t-il dénoncé.
Selon notre interlocuteur, il n’est pas connu par la majorité des Guinéens que le service des pensions de l’Etat est un réservoir où viennent s’abreuver les hauts commis de l’Etat à leurs tours sont des protégers des agents des fonctionnaires complices de ce service.
Aujourd’hui, ajoute-t-il, le Directeur Général est victime de son esprit de patriotisme, de sa loyauté, de sa probité et de sa rigueur dans sa gestion surtout.
« En principe, le Directeur Fodé Cissé devrait bénéficier du soutien de Monsieur le Président de la transition, afin de lui permettre de réussir sa mission. Mais malheureusement en Guinée les bons travailleurs sont toujours combattus par tous les moyens.
Le Président doit vraiment essayer de voir personnellement le cas particulier de ce directeur reconnu par la rigueur dans le travail.
Il est la cible à abattre par ces dinosaures, ces bandits à col blanc. Le Directeur Fodé Cissé se dit quand-même confiant et très rassuré de sa bonne gestion. Il sera toujours prêt à servir prochainement à condition qu’on lui laisse la main libre. Surtout il souhaiterait avoir l’accompagnement et la couverture du chef suprême des armées afin d’éviter les complots dont il vit aujourd’hui monter de toutes pièces. Un dossier vite de toutes preuves.
Si la justice est la boussole de la transition, le Directeur Fodé Cissé doit rejoindre aujourd’hui sa famille et reprendre son service sans être inquiéter ».


Lancinet Camara

1 COMMENT

  1. La vérité fini toujours par triompher le tout puissant Allah dit jamais une chose et donner la force à son contraire alors nous l’implorons de par sa miséricorde et sa grandeur qu’il donne la force au vrai et affaiblisse le faux

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code