Kankan : Le SCAD accueille 50 volontaires pour la filière poids lourds

0
74

Ouvert le 1er Avril dernier, le service civique d’action de développement de Kankan vient d’ouvrir une nouvelle filière qui offre l’opportunité à 50 jeunes volontaires stagiaires d’apprendre la conduite des engins de poids lourds en partenariat avec l’entreprise Guiter SA. La cérémonie a eu lieu ce Jeudi 12 Mai dans les enceintes du centre situé au quartier Kankan-Coura.
Après le mot de bienvenue du directeur du centre qui, est également revenu sur les différentes filières et le cursus de la formation de l’agence. Le directeur général Colonel Mohamed Amine Camara a rappelé le contexte de la dite formation :
« Ce partenariat vise à doter 50 jeunes volontaires de la région d’une formation civique et citoyenne en conduite des super poids lourds grâce aux camions mis à la disposition par le partenaire Guiter SA. Cette formation prévue pour 9 mois donne l’opportunité aux volontaires non seulement, d’être formés dans le cadre professionnel sur la conduite de poids lourds et aussi de bénéficier d’une éducation civilo-militaire sur le civisme et la citoyenneté en vue de faciliter leur insertion socio-économique et professionnelle. Cette initiative s’inscrit dans la dynamique de soutenir les actions du gouvernement pour répondre à l’épineuse problématique dautonimisation des jeunes guinéens. J’exprime toute ma gratitude à l’égard de la société Guiter SA qui s’est impliquée afin que l’ouverture de cette filière devienne une réalité dans la zone de Kankan. Par la même occasion, je fonde mon espoir du fait que les jeunes qui bénéficieront de cette formation pourront valablement contribuer à combler le besoin de leurs secteurs d’activité aux côtés de leurs paires des filières de l’agriculture, de l’apiculture et de l’élevage » déclare-t-il.

De son côté, Mamadi Kaba directeur du projet de Guiter SA a, au nom du PDG insinué que la collaboration ne se limite pas à cette formation : «Notre collaboration avec l’ASCAD ne se limite pas à la seule formation des jeunes, elle vise aussi à inculquer à nos travailleurs les bonnes pratiques civiques, gage de tout succès en matière de développement. Nous sommes rassurés que ce centre connaîtra de succès escompté, toute chose qui permettra aux milliers de jeunes sans qualification à accéder à une formation professionnelle solide et à l’emploi » dit-il.

Pour le secrétaire général du ministère des transports et des infrastructures, l’ouverture de cette nouvelle filière est une aubaine pour les jeunes sans emploi afin d’accéder à une embauche qualifiée.

À rappeler que 100 jeunes dont 20 filles sont en formation depuis plus d’un mois dans les filières de la transformation agro-alimentaire, culture maraîchère, aviculture et pisciculture.


Lamine Toutè Kaba
621730533

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code