vendredi, janvier 28, 2022
spot_img
HomeGUINEECourse au CNT : « je suis déçu des acteurs socio-politiques... »,...

Course au CNT : « je suis déçu des acteurs socio-politiques… », dixit Bella Bah

La guéguerre autour de la course pour le Conseil national de la transition (CNT) continue à faire des bruits dans le pays. Face à cette situation, Bella Bah se dit déçu des acteurs socio-politiques qui ne conjuguent pas le même verbe pour le choix de leurs représentants au CNT.

Pour le président de la plateforme Jeunesse Citoyenne, les acteurs politiques de cette crise doivent faire preuve de plus de maturité.

« Aujourd’hui moi je suis déçu des acteurs socio-politiques qui n’ont pas montré aux Guinéens que nous devrons être au-dessus de nos querelles intestines. Cette affaire du CNT devrait être une opportunité pour prouver à l’opinion nationale et internationale qu’on n’est pas là pour partager un cadeau car le CNT n’est pas un cadeau à se partager. Mais c’est un débat qui est posé pour le choix des personnes sincères et crédibles qu’il faut amener au CNT. Il ne faut pas amener des amis, des copains ou des gens qui chantent des louanges. Ce n’est pas cela l’objectif. L’objectif du CNT c’est d’avoir des personnes ressources capables de poser le débat et capable aussi de vendre l’image de la Guinée » fait-il savoir.

Sur les 15 places réservées aux partis politiques, le RPG arc-en-ciel, ancien parti au pouvoir et l’ANAD ont bénéficié chacun 2 places pour le CNT. Sur cette répartition qui divise la classe politique, Bella Bah demande de se baser sur les critères.

« Personnellement je ne suis pas contre que le RPG ait des représentants pour le CNT. Mais quelles sont les personnes qui seront désignées pour le CNT ? C’est ça la principale question. Le RPG, si c’est représenté par un certain honorable du côté de Siguiri, je suis d’accord. Si le parti est représenté par des jeunes intègres je suis d’accord. Mais pas par des bourreaux, pas de personnes hier qui ont insulté la mémoire de tous les Guinéens, qui nous ont mis dans cette situation. Donc, moi je suis beaucoup plus sur les critères que sur les nombres donnés » dit-il.

Face à cette guéguerre, l’activiste de la société civile, propose en ces termes aux nouvelles autorités : « il faut analyser les personnes qui sont choisies et il faut trancher de façon objective ».

Mohamed Barry

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

Most Popular

Recent Comments

%d blogueurs aiment cette page :