spot_img
spot_img
HomeGUINEEBella Bah : « Ibrahima Diallo a négocié pour que sa femme soit au CNT...

Bella Bah : « Ibrahima Diallo a négocié pour que sa femme soit au CNT et Sekou Koundouno… »

Suite à la désignation de Foniké Menguê comme nouveau coordinateur du FNDC, le torchon brûle entre la coordination nationale du mouvement anti 3ème mandat et ces antennes de Labé et de Ratoma.  Opposés au changement sans consultation pour diriger leur mouvement, la coordination nationale du FNDC Labé décide de suspendre sa collaboration avec la coordination nationale et  l’antenne communale Ratoma exige la démission du bureau national du FNDC. 

Selon Bella Bah, ancien membre du FNDC, au-delà  de la cacophonie autour de cette désignation de Foniké Menguê, il y’a d’autres problèmes plus graves au sein du mouvement anti 3ème mandat.

« Aujourd’hui le temps m’a donné raison parce que les gens ont compris finalement qu’il n’était pas dans la logique de la démocratie. En plus de cette guéguerre autour de la succession de Abdourahamane Sanoh, il y’a d’autres problèmes plus graves qui se passent au sein du FNDC. Le CNRD a reçu en catimini la coordination du FNDC, chose qu’ils n’ont jamais dite aux membres. Mais ce qui est à déplorer, c’est qu’Ibrahima Diallo a négocié pour que sa femme soit au CNT. Sékou Koundouno aussi a négocié pour que son secrétaire général soit au sein du CNT. Et c’est en catimini aussi qu’ils ont décidé avec un agenda politique que Abdourahamane Sanoh a pour mettre Foniké Menguê à la tête de la coordination du FNDC » révèle-t-il.  

Le président de la plateforme citoyenne renchérit en ces termes : « Aujourd’hui on devrait faire la promotion des jeunes de l’intérieur du pays, qui se sont engagés de façon très dynamique. Pour que ces jeunes puissent loyalement servir notre pays à travers le CNT. Mais ce n’est pas ce qui a été fait. Le FNDC c’est un petit clan qui défend leur intérêt personnel et égoïste. C’est pourquoi il faut saluer l’attitude de la coordination régionale du FNDC de Labé et je crois que d’autres régions vont emboîter le pas ».

Poursuivant, l’activiste de la société civile guinéenne dit à qui veut l’entendre que le FNDC n’a pas d’avenir. 

« Franchement le FNDC n’a pas d’avenir car l’avenir va être avec des jeunes engagés. J’ai été parmi ceux-là qui ont très bientôt dit que les politiques ne devraient pas être dans la commission de coordination du FNDC parce que c’était une lutte citoyenne et non politique. Avec l’évolution des choses, je crois que le FNDC n’a pas d’avenir et le temps le dira très bientôt. Il faut avoir une nouvelle dynamique à travers une nouvelle vision conforme à la réalité ».    

Mohamed Barry

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

Most Popular

%d blogueurs aiment cette page :