spot_img
spot_img
HomeGUINEETanéné : un seul centre de santé pour plus de 56 mille...

Tanéné : un seul centre de santé pour plus de 56 mille habitants dans la commune rurale

Ce seul centre de santé de Tanènè souffre également d’un manque de personnel soignant et est confronté à une pénurie de produits pharmaceutiques. Les cas graves sont transférés à l’hôpital régional de Boké situé à une dizaine de kilomètres au frais des patients avec beaucoup de retard souvent liés à l’attente d’une ambulance en provenance de Boké. Le centre n’a aucun engin roulant pour faciliter l’évacuation des malades.
Le centre de santé de Tanéné est composé d’une salle de consultation prénatale CPN, d’une salle de consultation primaire curative, le programme élargi de vaccination PEV et d’une salle d’observation. Malheureusement le centre est en manque criard de personnel soignant avec seulement trois infirmiers titulaires pour une population estimée à 56 milles habitants. La prise en charge des patients en situation de grave complication est aussi un autre problème surtout leur transfert vers la plus grande structure sanitaire de la région « si on a un cas grave ici ce sont les parents qui s’en occupent nous on ne peut rien, si tu appelles l’ambulancier de l’hôpital régional pour venir dès fois il retarde, surtout s’il s’agit des postes qui relèvent de notre centre de santé, il y aura beaucoup de retard et avec l’urgence c’est très grave » explique Yarie Keita agent CPN.
Les agents du centre de santé de Tanéné se contentent de travailler avec les moyens de bord pour soulager la population de la localité. Sauf que malheureusement ils rencontrent des difficultés avec cette communauté villageoise qui difficilement appliquent leur conseil. Yarie Keita déplore le comportement des patients surtout des femmes enceintes qui refusent de se faire consulter à temps « les femmes refusent de venir à temps à l’hôpital, c’est quand c’est grave qu’elles décident de nous rejoindre, avec les femmes enceintes ce n’est pas facile. Une femme qui refuse de dormir sous la moustiquaire si le palu l’attrape et qu’elle retarde à la maison on est obligé de la référer car on ne peut pas gérer ça ici » a-t-elle précisé.
Au-delà du manque de personnel, le centre de santé de Tanéné est aussi confronté à une pénurie de produits pharmaceutiques, un constat presque identique dans toutes les structures sanitaires de la région. Jean Haba, gère une pharmacie de la place, il lance une invite à l’Etat « il faudrait que l’Etat dote les centres de santé suffisamment en médicaments essentielles pour pouvoir nous occuper de la population » lance-t-il.

Le personnel médical du centre de santé de Tanéné sollicite des moyens de déplacement pour faciliter l’évacuation des malades de la localité.
Hassatou Lamarana Bah

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments

%d blogueurs aiment cette page :