Porte-parolat du CPP: « Imposer Cellou Dalein par la violence ne peut pas nous convenir… »

0
259

Le choix pour le porte-parolat du Collectif des Partis Politiques (CCP) continue de diviser les acteurs politiques, membres dudit collectif. Dr Ousmane Kaba, président du PADES est en contradiction avec ceux qui veulent désigner Cellou Dalein comme porte-parole.

« Alors ce qui s’est passé, c’est que l’ANAD et l’UFDG ont tellement insisté pour que Cellou porte la parole, les autres grands partis n’étaient pas d’accord c’est le cas de l’UFR, de Monsieur Sidya Touré, de Lansana Kouyaté et du jeune Aliou Bah de MODEL. Leur plateforme n’était pas d’accord. Faya millimono lui non plus n’était pas d’accord et la COPAID n’était pas aussi d’accord. Mais comme ils ont insisté, je dirais même avec de la violence, à chaque réunion c’était des cris pour imposer monsieur Cellou Dalein. Hier moi j’ai fait la proposition, je dis arrivons à un consensus, si c’est pour parler au nom du groupe, prenons une personne qui n’est pas en première ligne comme parti, moi j’ai proposé qu’on prenne la dame Makalé Traoré. D’abord elle est articulée, elle est docteure et elle peut bien présenter la parole. Ils n’ont pas accepté, ils ont voulu imposer monsieur Cellou Dalein Diallo », dit Ousmane Kaba.

« Vouloir imposer par la violence et par la force Cellou Dalein Diallo comme porte-parole ne peut pas nous convenir, pour une simple raison qui est: « nous serons compétiteurs dans quelques mois ».

Mansaré Naby Moussa 628-030-370

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code