spot_img
spot_img
HomeGUINEELONAGUI : Des chiffres qui amènent à douter sur la gestion

LONAGUI : Des chiffres qui amènent à douter sur la gestion

La Loterie Nationale de Guinée (LONAGUI) focalise en ce moment toutes les attentions. Sa décision de ramener dans son giron les activités de Guinée Games, notamment celles liées aux jeux physiques,  suscite assez d’inquiétudes aussi bien chez les soutiens de cette entreprise que chez des Guinéens épris d’une gestion efficiente transparente.

Au regard des résultats enregistrés par la nouvelle direction du régulateur des jeux en Guinée, ces Guinéens ont de bonne raison de douter. Des chiffres en font foi. Tenez bien !

Pour la période allant de janvier à juillet 2021, l’ancienne équipe dirigeante a fait une recette de plus de 90 milliards de francs guinéens. L’équipe actuelle trotte quant à elle avec près de 70 milliards de francs guinéens, soit plus de 20% de gap.

Des travailleurs de la boite qui dénoncent la gestion unilatérale de leur Directeur général Mohamed Baba Sylla, sont convaincus que ce gap dans les recettes est révélateur  de l’incapacité de celui-ci à maintenir la dynamique qui s’y trouvait.

“Depuis que ce DG  est nommé, il travaille seul. Il refuse d’associer ses adjoints. Il  choisit par contre  ses collaborateurs qui  ne s’y connaissent pas pourtant mieux. Pire, il est dans une chasse aux sorcières. La preuve, c’est le renvoi  sans fondement  des cadres qu’il juge proches de l’équipe qu’il a succédée en les accusant de vol. Comme une déculottée,  ces derniers ont été reconnus non coupables par la justice”, regrettent des travailleurs  rencontrés par notre rédaction.

Parlant toujours du goût prononcé pour des dépenses non fondées, la Direction a commandé deux  audits distincts  qui s’évaluent cumulativement  à 700 000 euros. Dont 350 000 euros pour l’audit comptable, qui, en réalité, d’un point de vue largement partagé, est  destiné  à fouiner  dans la gestion de son prédécesseur. Et les 350 000  euros restants, c’est  pour l’audit institutionnel et organisationnel. Ce montant parait exorbitant, à en croire les spécialistes interrogés par la rédaction.

« Quel gâchis ! Pour quel résultat » s’indignent-ils.

En attendant d’autres révélations, l’acquisition de Guinée Games par cette structure  dans les conditions actuelles de gestion peu enviable et d’ailleurs très questionnable peuvent bien amener à douter.

Avec emergence.net

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

Most Popular

Recent Comments

%d blogueurs aiment cette page :