spot_img
spot_img
HomeEDUCATIONLabé/Ecole des soins de santé: des étudiants dans la rue  pour réclamer...

Labé/Ecole des soins de santé: des étudiants dans la rue  pour réclamer le retour des enseignants

DEpuis quelques jours les enseignants vacataires de l’école des soins de santé communautaire de Labé sont en grève pour non-paiement de leurs primes. Ce Mercredi 19 Avril 2022, plusieurs étudiants de ladite école étaient dans la rue pour réclamer leur retour dans les salles de classe, avec des slogans : « nos professeurs dans la salle, retour des professeurs, pas cours pas de travail, notre avenir est mieux que tout…».

 Ramatoulaye Diallo, l’une des manifestants revient sur les motifs de leur sortie : « Ce qui a causé tout cela c’est par ce que les enseignants ne partent pas à l’école. Ça fait presqu’un mois on n’étudie pas. Nous allons poursuivre la manifestation jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée » a expliqué Ramatoulaye Diallo.

Arrivés à la préfecture, ces manifestants ont été reçus par le préfet de Labé. René Gomez Kamano, président du Comité de coordination de l’école s’est exprimé au nom de ses camarades en ces termes «Nous réclamons le retour immédiat des professeurs, sans quoi on ne fera pas cours ici. Nous sommes là pour une formation de trois ans et ces trois ans aussi ne sont pas au complet. Et si on arrive encore à manquer 1 à 2 mois sans causes cela fait très mal. La formation que nous exécutons c’est pour soigner les gens. Si les professeurs sont là, nous allons bénéficier de la formation. Au cas contraire on devient des assassins », a fait savoir le président du comité de coordination de l’école de soins de santé communautaire de Labé.

A son tour le préfet de Labé, colonel Étienne Tounkara a exhorté les étudiants au calme « Je vous demande humblement de rentrer tranquillement en désignant des éléments que vous allez laisser pour qu’on puisse faire une rencontre avec vos responsables, voir quel est leur problème et comment les aider à trouver solution pour que vous repreniez les cours », a lancé le préfet de Labé aux manifestants.

Après ce message du préfet, les manifestants ont rebroussé chemin.

Interrogés sur la situation, Souleymane Mara, inspecteur régional de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, a laissé entendre que la procédure liée au paiement de ces enseignants vacataires est sur la bonne voie. Selon lui, c’est le gèl des comptes du ministère de l’enseignement technique après le coup d’État du 05 septembre qui a retardé ce paiement.

De Labé, Boubacar Garki Diallo pour Kalenews.org

626 98 52 52. boubacardiallob52@gmail.com

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

Most Popular

%d blogueurs aiment cette page :