Kindia: Des réactions après l’interdiction de la vente du carburant au marché noir

0
226


La vente illicite du carburant dans les marchés noirs est interdite dans la préfecture de Kindia. C’est une décision du préfet de Kindia Colonel Abdel Kader Mengué Camara. Cette décision vise à réduire les cas d’incendie que la cité des agrumes a connu ces derniers temps. Toutefois, les avis des citoyens de la commune urbaine sont mitigés sur cette annonce. 

Pour Mamadama Camara mère de famille vendeuse d’essence, depuis l’annonce de cette décision elle  est dans une situation difficile «nous acceptons la décision du préfet mais je pense qu’il devrait penser à sa pauvre population avant de prendre une telle décision. S’il y a un problème à un endroit, il devrait trouver la solution à cet endroit au lieu de généraliser. Il y a combien de personnes qui vivent de la vente d’essence à Kindia ? Moi par exemple, Je n’ai aucune autre  activité à part la vente d’essence. Mon mari est décédé cela fait très longtemps, j’ai 5 enfants mais c’est à travers cette activité que j’arrive à nourrir mes enfants, leur habillement et leur scolarité tout ça c’est dans les 500 et 1000 GNF que je gagne ici. Mais si aujourd’hui le préfet  a décidé d’interdire la vente du carburant dans les marchés noirs cela nous pénalise tout simplement parce qu’on ne peut rien», plaide t-elle.

Thierno Amadou Diallo conducteur de taxi-moto rencontré au centre ville de Kindia ne partage pas cet avis de la vendeuse au marché noir.« c’est une bonne décision parce que l’essence a créé assez des dégâts à Kindia, il y a eu beaucoup d’incendies à Kindia. Le problème est que l’État doit fournir assez d’efforts pour  implanter des stations de service. Les stations qu’on a ici sont insuffisantes par rapport aux besoins de la population. Et nous  conducteurs de taxi moto  dès fois on peut te déplacer vers les localités lointaines mais s’il n’y a pas de station de service  ça sera compliqué, c’est pour cela il faut implanter plus de stations de service même dans les localités lointaines», raconte-t-il.

Cette décision interdisant la vente illicite du carburant dans la préfecture de Kindia a pris effet au début de la semaine dans la commune urbaine de Kindia. À en croire le préfet de Kindia, toutes les dispositions sont prises pour faire appliquer cette décision et toute personne qui serait pris en flagrant délit sera déférée en justice.

À rappeler que cette annonce du préfet de Kindia intervient quelques jours après l’incendie qui a coûté la vie à un enfant au centre ville de Kindia. D’après le constat ce jeudi, quelques bidons d’essence sont visibles dans certaines périphéries de Kindia. Il reste à savoir si la décision du préfet sera totalement respectée par les citoyens de sa localité.

Hassatou Lamarana Bah

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code