spot_img
spot_img
HomeBASSE GUINEEKindia : des journalistes en formation sur la prise en charge des...

Kindia : des journalistes en formation sur la prise en charge des médias sur les questions liées aux femmes


La cérémonie de lancement officiel du projet d’amélioration participative des conditions d’égalité des droits et d’autonomisation économique des femmes et filles a eu lieu ce jeudi 23 juin 2022 dans un complexe hôtelier de Kindia. C’est une initiative du centre d’appui pour le développement économique et social financé par ENABEL. Dans le cadre de ce projet, des journalistes issus de plusieurs médias de la capitale guinéenne et de l’intérieur du pays suivent ce jeudi 23 juin jusqu’au Lundi 27 juin 2022, suivent une formation sur les questions de droits égalitaires genre et d’autonomisation économique des femmes en Guinée.

La cérémonie est présidée par le préfet de Kindia Abdel Kader Mangue Camara et a connu la présence du secrétaire général de la mairie de Kindia. Ils sont total une vingtaine de journalistes à suivre cette formation de renforcement des capacités des médias sur la prise en charge des questions d’accès des femmes à leur droit s’inscrit dans le cadre du projet amélioration participatif des conditions de droit et d’autonomisation économique des femmes.

Mamadou Aliou Bah secrétaire exécutif de l’ONG CADES-Guinée apporte des précisions « ce projet réalise beaucoup d’activités en terme de promotion des droits des femmes, il y a des concertations qui sont organisées au niveau territoriale sur l’axe Conakry- Kindia-Mamou pour que les acteurs locaux discutent des questions de droit des femmes au lieu de venir avec des solutions faites. On ouvre la parole et les communautés discutent pour qu’on trouve des idées d’actions à mettre en œuvre. Donc cette formation vient renforcer tous les dispositifs de sensibilisation et de plaidoyer au niveau local et national pour que tous les obstacles liés à l’accès des femmes à leur droit soient pris en compte par la participation du local dans les réflexions, dans les propositions des idées d’actions » dit-il.

Durant ces 5 jours, les participants vont réfléchir pour identifier leurs difficultés et proposer des solutions dans leur métier respectif. La représentante de ENABEL parle de ses attentes à l’issue de cette formation « c’est de pouvoir écouter leurs recommandations sur la manière de prendre en charge ces questions de visibilité, des problématiques rencontrées par les femmes qui entreprennent dans les médias guinéens. Je pense que si les femmes participaient à la même hauteur que les hommes à la croissance économique inclusive, c’est plusieurs milliards de francs guinéens mais aussi d’euros qui pourraient contribuer au développement de nos communautés de nos pays » explique-t-elle.

Le préfet de Kindia Abdel Kader Mangue Camara se réjouit de l’organisation de cette activité dans sa juridiction « renforcer les capacités des femmes pour leur autonomisation pour qu’elles se développent est un ouf de soulagement pour notre pays. L’État vient d’octroyer 50 millions à 300 groupements de femmes de la République de Guinée pour leur autonomisation pour leur développement. Donc l’État accorde une importance capitale à l’autonomisation et au développement des activités des femmes dans ce pays » indique-t-il.
 
Tout comme les participants, Fatoumata Binta Barry journaliste d’espace TV espère avoir des connaissances sur la réinsertion Socio-économique des femmes et jeunes et sur la prise en charge médiatique des questions des droits de femmes et d’autonomisation économique.

Hassatou Lamarana Bah

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

Most Popular

%d blogueurs aiment cette page :