vendredi, janvier 28, 2022
spot_img
HomeECONOMIEGuinée/Mines : SD Mining serait-elle victime de la société GIC ?

Guinée/Mines : SD Mining serait-elle victime de la société GIC ?

Selon nos informations, la Société SUNDA « SD Mining-SA », susdénommée, une société anonyme de droit guinéen et actionnaire de la société Alliance Guinéenne de Bauxite, d’Alumine et d’Aluminium (AGB2A), également de droit guinéen, est victime d’Abus de confiance, Usurpation de Titre, Arnaque et Entrave aux activités minières de la part de sieurs Ahmed KANTE, Claude Jean Mari LORCY et de leurs acolytes tapis dans l’ombre.
En effet, l’autre société GIC, aussi actionnaire d’AGB2A se comporte en maître absolu, bafoue les accords, use de son pouvoir fictif et illégal pour détourner les actifs de l’entreprise ; la signature de la directrice générale d’AGB2A (Mme Zhang Jun) à la banque est injustement annulée; M. Claude Jean-Marie LORCY signe tout seul les actes comme Directeur général ou administrateur alors qu’il n’est que Directeur Général adjoint d’AGB2A, puis, gère sous sa signature les comptes bancaires et contrôle illégalement la société.
La société SD Mining n’a connaissance d’aucun mouvement ni transaction bancaire ouvert au nom d’AGB2A malgré le titre officiel de Directrice Générale d’AGB2A que le statut de la société confère à Mme Zhang Jun.
Le prix de vente de plus de 20 millions de dollars du 2ème au 5ème navires de minerai de bauxite demeure manquant au niveau de la comptabilité malgré la demande de justification adressée à GIC par SD Mining a maintes reprises, mais en vain.
GIC rejette et ne respecte point les clauses, sans aucune raison sérieuse, des contrats négociés entre les deux partenaires dans l’optique à ne pas reconnaitre les avantages accordés à SD Mining à travers ces accords. Il s’agit de l’accord de coopération maritime avec COSCO Shipping. Le non-respect de ces accords favorisent inlassablement les frais énormes supportés par la société.
Depuis que M. Claude a pris en charge l’exploitation minière en septembre 2020, sans en informer SD Mining, il a recruté, sans que cela ne soit nécessaire, de nouveaux salariés, provoquant ainsi une flambée des coûts d’exploitation qui est passé de 12 à 13 dollars américains, alors qu’il n’était que de 8 dollars américains avec l’exploitation de SD Mining. M. Claude a informé les acheteurs de la bauxite d’AGB2A d’expédier les 3èmes et 4èmes navires plus tôt que prévu, ce qui a entrainé le paiement d’une surestarie énorme.
Au nom de l’administrateur général d’AGB2A (qui n’existe pas), M. Claude a signé un contrat de vente à bas prix alors que SD Mining n’est pas du tout d’accord. Cette indélicatesse a causé ainsi des pertes à l’entreprise :

  • Le non-respect, par nos partenaires, de toutes les clauses de l’accord d’actionnaires, de l’accord sur les modalités, de coopération, et d’investissement, etc… ;
  • La personne désignée comme PCA est inconnue de SD Mining et n’a jamais convoqué de réunion du CA ou d’assemblées générales ;
  • Se prenant comme commandant en chef dans les coulisses, monsieur Ahmed KANTE, ex Ministre des Mines, apparaît rarement dans les contrats et dans d’autres documents ; mais GIC est contrôlée par lui, son épouse, M. Claude et l’avocat consultant Philipe Rogers et d’autres.
    AGB2A n’a pas remboursé les dettes de SD Mining conformément au contrat de dette qui été signé. En outre, M. Claude a emprunté de l’argent auprès de banques et d’autres tiers au nom d’AGB2A, ce que SD Mining ne connaît guère. Les 900 000 dollars du paiement du premier navire ont servi de frais d’amodiation répartis comme suit : 400 000 dollars pour GBT et 500 000 dollars d’acompte de frais d’amodiation au compte de la société AXIS.
    SD Mining a aussi investi 1 307 000 dollars comme frais d’exploitation pour AGB2A en 2019, dont une partie pour le permis de la société AXIS. M. Claude a proposé que le paiement du deuxième navire serve spécifiquement à payer les avances de la société AXIS. Mais, AXIS, propriétaire de Permis d’exploitation ne reçoit actuellement qu’une somme d’argent, ce qui l’a amenée à demander la résiliation du contrat d’amodiation.

La société, « SD Mining-SA », est une entreprise créée par des investisseurs chinois qui investit dans l’extraction de bauxite en Guinée et permet de promouvoir le développement économique selon les principes d’intégrité, d’équité, de loyauté, de respect de la législation et de l’excellence de la relation bilatérale. Mais, en raison du manque de maîtrise de l’économie guinéenne, de l’environnement des affaires, de la langue Française et de ses lois par ces investisseurs chinois, il était nécessaire, voire indispensable qu’ils aient des partenaires en Guinée. C’est ainsi qu’ils ont créé avec la société GIC de Messieurs Ahmed KANTE (ancien Ministre des Mines) et Claude Jean-Marie LORCY, un ‘’banabana’’ Français une société anonyme dénommée AGB2A dans laquelle Sunda « SD Mining-SA » a fait seul des investissements importants de plus de soixante millions de dollars américains. Cependant, nous n’avons, à ce jour, reçu aucun bénéfice ou dividende et avons en outre perdu la gestion, l’exploitation minière et les droits de vente que SD Mining devrait avoir comme convenu dans l’accord qui nous lie.
Une brève présentation la société AGB2A, y compris l’établissement et la modification de ses statuts, le contrat d’actionnaires GIC et SD Mining au sein de ladite AGB2A vous permettra de mieux comprendre certains paramètres liés l’accord sur les modalités de coopération et d’investissement, la description de nos investissements, les problèmes qui se posent et les solutions envisageables :
1- De la création de la Société AGB2A :
Il ressort du mémorandum en date du 1er février 2019 que la Société ABC (African Bauxite Corporation) et la Société Guinnea Tianfu ont décidé la création d’une coentreprise dénommée GBC (Guinea Bauxite Corporation) avec une répartition de capital comme suit : ABC 58% et Guinea Contemporary Road & Bridge 42%. Selon M. Kanté et M. Claude, en raison de la crise interne de la société ABC, la société qui a signé le protocole ci-dessus avec SD Mining, a été renommée GBC, mais cela n’a pas conduit à la création de AGB2A. Les premiers Statuts établis le 21/03/2019 au cabinet de l’Etude de Maître Oumou Khayrati BAH-BARRY, Notaire à Conakry, ont créé la Société AGB2A avec deux actionnaires : GIC-SARL avec 58% et SD Mining SA avec 42%. A l’insu de SD Mining, GIC a choisi le mode d’administration de AGB2A : une Société Anonyme (SA) avec un administrateur général dont Monsieur Claude Jean-Marie LORCY fut désigné cumulativement comme l’administrateur général et directeur général pour une durée de 2 ans avec le pouvoir de tout ordonner et signer. Ce que SD Mining n’a pas approuvé. Ainsi, le 12 mai 2019, de nouveaux Statuts sont établis entre les mêmes actionnaires et avec les mêmes proportions de participation dans le capital social. La forme juridique est désormais une SA avec conseil d’administration et c’est madame ZHANG Jun qui est désignée Directrice Générale de la société et monsieur Claude Jean-Marie LORCY en qualité de Directeur Général adjoint. Par ailleurs, le Statut établi en mai 2019 par la même notaire présente l’actionnariat de la Société ABG2A comme suit : GIC : 56% ; SD Mining : 42 % et SIGMA BUSINESS Solutions-SA : 2%. Ainsi, madame ZHANG Jun fut désignée Directrice Générale et monsieur Claude JeanMarie LORCY au poste du Directeur Général Adjoint. Contre toute attente et malgré ce dernier accord entre tous les actionnaires, la société AGB2A continue de fonctionner sous le régime d’une société Anonyme avec un administrateur général, en violation de la loi et les clauses des accords librement décidés par les parties. Monsieur Claude LORCY signe toujours tout seul, passe les contrats avec les tiers toujours tout seul, ce qui a pour conséquence, l’augmentation des coûts de production et d’exploitation, la mise à l’écart de la directrice, etc…
2- Accord d’actionnaires suivant l’accord en date du 12 mai 2019 à Conakry : Il est signé entre les actionnaires de AGB2A (GIC représentée par Lansana Alhassane CISSE ; SD Mining représentée par Madame Zhang Jun) et la direction de la société (Monsieur Claude Lorcy et Madame Zhang Jun), il a été décidé par les parties présentes de :
• la conclusion des accords de farm out avec GBT et AXIS sur la zone couverte par les permis • la fixation des modalités d’investissement pour la construction de la mine, de la route et du port fluvial ainsi que la gestion et l’exploitation ;
• du changement du mode de gouvernance avec Président du Conseil d’Administration de 5 membres et une Direction Générale, etc…… ; en précisant que SD Mining désigne toujours deux administrateurs dont l’un est le Directeur Général d’AGB2A et GIC en désigne 3 dont l’un est le DGA.
3- De l’accord sur les modalités de coopération et d’investissement Le 24 avril 2019 : GIC et SD Mining ont signé un accord de coopération en matière d’investissement aux termes duquel elles sont convenues d’affecter prioritairement les prix de vente de la bauxite, la production et les revenus futurs d’AGB2A pour rembourser les dettes de SD Mining. L’accord stipule en outre que SD Mining sera responsable des ventes. Les questions connexes telles que l’exploitation minière, le transport, le chargement et le déchargement portuaires sont contractées par Tianfu Mining. 4- Sur la description des investissements propres de SD Mininq SA Les investissements financiers dans la société AGB2A et ses activités minières ont été réalisés exclusivement par SD Mining. Les sociétés GIC et SIGMA (que nous ne connaissons pas) et qui n’ont guère contribué un dollar. Ces investissements sont entre autres :  pour la mise en valeur des mines de GBT et de AXIS, la réalisation d’un quai, le reprofilage de 17km de route, la réalisation d’un viaduc, l’aménagement d’une base-vie de 10000m2 et la construction portuaire de 3,2 km2 .
La société SD Mining S.A projette un investissement d’environ 100 millions de dollars dans la construction de terminaux portuaires, de routes minières, l’indemnisation locales zones impactées au niveau des communautés etc. L’équipement des terminaux et des routes représentant un coût d’investissement de plus de 30 millions de dollars, avec un investissement total d’environ 60 millions de dollars : construction des ports, des quais, des routes minières, base-vie et d’autres infrastructures de haute qualité ; installation d’équipements miniers de pointe….

Compte tenu de l’importance du transport maritime, SD Mining a travaillé dur avec COSCO Shipping et un accord de coopération à long terme de 15 ans pour le fret maritime. – Avec des experts géologiques professionnels et une équipe d’experts en contrôle de qualité en laboratoire pour garantir la production et la qualité du minerai de bauxite. Ainsi, la mine de la société GBT qui a été extraite est passée d’un minerai à faible teneur et difficile à extraire à un minerai de grande teneur (les acheteurs se bousculent pour acheter des mines de haute qualité avec une teneur de 49% en alumine et inférieure de 3% en silicium).

En l’absence de clients, SD Mining non seulement connaît des clients mais recherche activement d’autres clients grâce à son carnet d’adresse dont la notoriété ne fait aucun défaut chez les clients potentiels dans le milieu des affaires universelles. SD Mining a signé un contrat de vente avec SPIC (State Power Investment Corporation Limited,l’une des cinq principales sociétés de production d’électricité en Chine. Le paiement est arrivé rapidement ; ce qui a permis de renflouer le capital d’AGB2A.

Assurer le lancement réussi du premier navire : partant du principe qu’il n’y a pas d’équipements de chargement de navire, un chargeur de navire temporaire à haute efficacité a été conçu pour résoudre le problème de chargement.

La société ABG2A est le fruit de la coopération entre la République populaire de chine et la République de Guinée. AGB2A est financée totalement par les investisseurs chinois de la société SD Mining. Tandis que la société GIC n’est autre qu’une entreprise écran montée de toute pièce par Ahmed KANTE, ex Ministre des Mines et Géologie, avec certains de ses amis de l’administration et étrangers. Pour vous rendre à l’évidence, il suffit de vérifier le RCCM de GIC au niveau des services compétents de la république.

Kalenews.org

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

Most Popular

Recent Comments

%d blogueurs aiment cette page :