jeudi, janvier 20, 2022
spot_img
HomeECONOMIEEnquête exclusive/ Chambre Nationale d'Agriculture : une institution gérée dans l'opacité et...

Enquête exclusive/ Chambre Nationale d’Agriculture : une institution gérée dans l’opacité et le clanisme?

La chambre Nationale d’Agriculture comme indique son nom est une institution nationale à vocation agricole sans aucun plan d’action depuis pratiquement 11 ans, suite à l’arrivée de Bobo Dènkèn Diallo comme président par intérim, après le décès du titulaire Mohamed Noba.

Depuis cette date, c’est la descente aux enfers pour les travailleurs selon une enquête menée en interne par notre rédaction.

Les travailleurs contactés ont fait comprendre que depuis l’arrivée de l’actuel président, la Chambre Nationale d’Agriculture est sans administration. 《Chez nous, tout se résume à la personne du président. Il contrôle, tout du secrétariat à la comptabilité. C’est lui qui reçoit et signe les chéquiers. Il est également le seul qui paie les travailleurs personnellement et comme pour dire qu’il est au centre de tout 》, témoigne un employé.

Parlant du traitement, un autre travailleur affirme que le président paie quand il le veut: 《C’est par trimestre que nous recevons nos maigres salaires. Vous imaginez? Il faut trois mois pour que les travailleurs touchent à leurs droits. Nous sommes payés après chaque trois. Et ça aussi combien vous savez》, a-t-il hoché la tête en s’interrogeant?

Dans la foulée, une liste de paie (dont nous détenons copie) nous a été remise sur la quelle des travailleurs ont émargé. Les salaires sur cette liste vont de 1 600 000 GNF, pour les mieux payés à 480 000 GNF et ce, après trois longs mois d’attente.

A la question de savoir pourquoi cette situation, des travailleurs rencontrés ont tout simplement pointé du doigt la gestion de leur président Bobo Dènkèn Diallo qu’ils qualifient de calamiteuse.

Des ressources pourtant ne manquent pas à la Chambre Nationale d’Agriculture de Guinée. Selon nos informations, ses premières ressources financières proviennent des centimes additionnels. Des montants que les douanes prélèvent sur les produits d’importation et d’exportation à hauteur de 0,25%. Autres ressources de la CNA, sur chaque sac d’engrais vendu, il ya une ristourne de 10 000 GNF.
Par exemple en 2017, rien que le Maroc à travers l’OCP (Office Cherifien de Phosphate) a fait un don de 100 000 tonnes d’engrais à la Guinée. Des engrais vendus en grande partie en Haute-Guinée.

Pour la suite de cette enquête, on mettra à votre disposition d’autres chiffres et données que nous avons sous la main en ce qui concerne les ressources de cette institution y compris cette liste de paie sur laquelle des employés ont émargé.

De 2011 à nos jours, la Chambre Nationale d’Agriculture manque de statistiques fiables malgré d’énormes investissements dans le secteur.

Contrairement au temps du feu président Mohamed Noba, où les huit (8) chambres régionales disposaient chacune d’un véhicule de commandement, les différentes missions de l’institution se font ces dernières années dans des véhicules privés loués dans le parc du petit-frère du président Bobo Dènkèn qui serait également son homme à tout faire, pour ne pas dire le numéro 2 de la boite.

Autre dysfonctionnement, on nous a signalé que le bureau executif ne s’est pas réuni depuis plus de 10 ans et que le président est quasi absent du siège. Pour preuve, le nouveau ministre de l’agriculture lui aurait même porté absent il ya 24 à 48h.

Nous y reviendrons.

LINCOLN, 624901737

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

Most Popular

Recent Comments

%d blogueurs aiment cette page :