dimanche, novembre 28, 2021
spot_img
HomeGUINEEConakry: Une consultation sur les enjeux prioritaires du secteur ''eau et assainissement''

Conakry: Une consultation sur les enjeux prioritaires du secteur  »eau et assainissement »

Une consultation sur les enjeux prioritaires du secteur de l’eau et de l’assainissement s’est tenue ce vendredi 19 novembre dans un réceptif hôtelier, à Conakry. Organisée par Taskforce Eau-Assainissement de l’OCDE et du Groupe de coordination Arabe (GCA), en partenariat avec le ministère de l’énergie, de l’hydraulique et des Hydrocarbures, cette assise est un cadre pour les acteurs du secteur de l’eau et de l’assainissement, de se prononcer sur les véritable enjeux et sur la fixation d’un nombre de priorités dans ces domaines. 

Selon Franck, membre de l’organisation pour la coopération économique et le développement (l’OCDE) et chef de projet eaux et assainissement, l’objectif est d’accompagner la Guinée à atteindre l’objectif de développement durable N °6.

 « L’idée est d’aider le Pays à avancer dans l’objectif de développement durable N°6 qui porte sur l’eau et l’assainissement. Une façon coordonnée, avec une approche nouvelle où les bailleurs se mettent d’accord sur une série de projets, puis ils les partagent entre eux pour avoir plus d’impact. Donc aujourd’hui on a eu cette réunion où on a partagé le premier rapport qui met tous ces bailleurs au même niveau sur les priorités du pays et nous met au même niveau que le gouvernement. L’idée est que tout le monde doit être d’accord sur les priorités du Pays », explique-t-il.

Prenant la parole, le directeur général de la société des eaux de Guinée (SEG), a avancé les cinq axes prioritaires du président Mamadi Doumbouya. « Conscients de la pertinence de l’eau et de l’assainissement dans notre pays et des efforts en faveur du développement durable consentis par notre gouvernement sous le leadership de monsieur le ministre de l’énergie, de l’hydraulique et des hydrocarbures et sous la clairvoyance de son excellence monsieur le président de la transition, chef de l’État, chef suprême des armées , le Colonel Mamadi Doumbouya, nous avons ciblé cinq (05) axes d’orientation pour cette future intervention dans notre pays. Il s’agit: de l’amélioration de la desserte en eau potable de la ville de Conakry et des villes de l’intérieur; de l’amélioration de la desserte en eau en milieu rural, l’assainissement sous toutes ses formes de Conakry et des villes de l’intérieur, la garantie de l’eau pour l’agriculture face aux changements climatiques que vous connaissez, la gestion et le suivi des ressources en eau de façon globale », a fait savoir Djouldé Diallo avant de préciser que cette consultation est une opportunité pour la Guinée:

« C’est une véritable opportunité pour notre Pays d’être présélectionné sur le continent pour faire partie des pays qui sont plus dans le besoin d’avoir les investissements dans le cadre de cette coopération. C’est une coopération entre la plus part des pays arabes du Golf et l’OCDE, et d’autres bailleurs suisses, qui permet de résoudre au plus vite les enjeux liés à l’eau et à l’assainissement, dans l’objectif de l’atteinte des ODD N°6, qui vise à pérenniser la desserte en eau et en assainissement des différentes populations dans le monde. Le cadre d’échange dans lequel on est aujourd’hui, permet de façon participative à tous les acteurs de se prononcer sur les véritable enjeux et sur la fixation d’un nombre de priorités », a-t-il précisé.

Dans son discours d’ouverture, la cheffe de Cabinet du ministère de l’énergie, de l’hydraulique et des hydrocarbures a, au nom de son ministre, notifié que la Guinée est engagée  à mettre en œuvre des projets visant à garantir l’accès en eau potable. « L’objectif des présentes assises est la validation de l’avant-projet du document d’actions sur les enjeux prioritaires du secteur de l’eau et de l’assainissement en Guinée. Conformément à l’agenda 2030 des objectifs de développement durable notamment dans son pilier 6, la Guinée est résolument engagée à mettre en œuvre des programmes et projets visant à garantir l’accès de tous aux services d’alimentation en eau potable et à l’assainissement de façon durable. Ces assises se tiennent à un moment où sur le plan international on enregistre le changement climatique de plus en plus accru face à la disparité des ressources en eau combinée à une croissance exponentielle de la population mondiale en général et celle de la Guinée en particulier. Vous devez savoir qu’en Guinée de nombreux efforts et appuis ont été consentis dans le secteur de l’eau et d’assainissement. Cependant, ces efforts restent encore largement déficitaires à cause de l’insuffisance des investissement et de l’extension de la population », rassure Mariame Camara.

À signaler que plusieurs acteurs des différents domaines d’eau et d’assainissement ont pris part à cette consultation.

Mansaré Naby Moussa 628-030-370

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

Most Popular

Recent Comments

%d blogueurs aiment cette page :