spot_img
spot_img
HomeGUINEECNT: Les conseillers adoptent deux textes de lois dont l'un portant sur...

CNT: Les conseillers adoptent deux textes de lois dont l’un portant sur l’aide juridictionnelle

Après l’adoption de loi portant modification de certaines dispositions du code de procédure pénale, les conseillers nationaux ont examiné et adopté ce vendredi deux textes de lois. Le premier  fixe les règles de protection des victimes, des témoins et des autres personnes en situation de risque. Ce projet de lois a pour rôle de fixer les règles de protection de certaines catégories de personnes dont le rôle est déterminant au cours d’une procédure judiciaire. Son adoption permettra à ses personnes de bénéficier des mesures de protection de l’État, selon le garde des sceaux ministre de la justice

« Ce projet de loi qui aujourd’hui a tout son sens dans la mesure où ce qui concentre l’actualité aujourd’hui c’est le procès des évènements du 28 septembre, aujourd’hui les honorables conseillers viennent de doter un instrument juridique à toutes les victimes, à tous les témoins et les personnes en situation de risques pour dire que désormais il faut en république de Guinée que cette catégorie de personnes soit rassurée de la protection de l’État mais aussi des conditions pour lesquelles ils peuvent se battre pour la manifestation de la vérité. Un témoin qui n’est pas rassuré qu’il sera protégé ne viendra pas témoigner, une victime qui n’est pas rassuré par la protection de l’État ne peut pas venir exprimée ses prétentions », a affirmé Alphonse Charles Wright.

Le deuxième texte de loi porte sur l’aide Juridictionnelle. Celui-ci a pour objectif de permettre l’accès à la justice des particuliers dont la situation pécuniaire ne permet pas de s’offrir les services d’un avocat.

« Aujourd’hui les honorables conseillers nationaux viennent de montrer aux yeux du monde que la Guinée doit être fière parce que cette fierté revêt un caractère particulier pour des démunis en République de Guinée qui a un moment donné ne pouvait pas s’offrir des services des avocats parce que leur situation pécuniaire ne leur permettait pas. Le président nous a dit que dans le cadre de l’accès à la justice, les problèmes pécuniaires ne doivent pas empêcher les citoyens d’avoir accès à la justice. L’aide juridictionnelle a été ce projet qui a été porté en conseil interministériel et en conseil des ministres pour être défendu aujourd’hui », a laissé entendre le garde des sceaux ministre de la justice

Ces deux textes de lois ont été adoptés à l’unanimité par les conseillers nationaux

Hady MINTHE

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

Most Popular

Recent Comments

%d blogueurs aiment cette page :