vendredi, janvier 28, 2022
spot_img
HomeSOCIETEBourse d’étude pour le Maroc : Un bachelier venant de Kankan recalé...

Bourse d’étude pour le Maroc : Un bachelier venant de Kankan recalé à cause de son âge (1997)

 Souleymane Traoré  a fait le baccalauréat session 2020-2021  à l’école Almamy Samory Touré de Kankan, profil Sciences Expérimentales. Il a été 27ème de la République et fait partie ainsi des 50 premiers de la République promus pour les bourses d’études au Maroc. Arrivé à l’ONAB (l’Office National des Bourses Extérieures)  ici à Conakry, il trouve qu’il n’a pas été retenu. Cause, parce qu’il est né en 1997.

Après avoir bachoté pour être boursier de l’Etat et fini par être recalé en fin à l’ONAB, aujourd’hui, avec un sentiment de tristesse et de désolation, Souleymane Traoré se pose un certain nombre de questions.   

« Depuis la 11ème  j’ai commencé à préparer mon bac et j’ai été 27ème  de la république session 2020-2021. C’est pour cela j’ai été appelé pour venir à Conakry qu’il y aura une bourse pour les 50 premiers. Donc je me suis déplacé de Kankan pour Conakry. Arrivé ici, je suis partie en ville à l’ONAB. J’ai trouvé un certain monsieur Camara. Ce dernier a fouillé la liste, il y a vu mon nom et après il m’a dit que je n’ai pas été retenu parce que moi je suis né en 1997. Pourtant c’est mes efforts qui m’ont conduit ici. Donc une bourse dépend de l’âge? Pourquoi ils n’ont pas limité l’âge du baccalauréat ? Il me dit qu’au Maroc, on ne prend pas les gens qui ont un âge élevé. Mais moi je n’ai  pas un âge élevé. J’ai 23 ans, le mois de décembre me fait 24 ans. Ça me permet d’étudier », s’interroge-t-il.

A l’ONAB, Souleymane Traoré s’est persuadé que le problème n’est pas lié à son âge mais à un manque d’accompagnement d’une personne influente.

« Et quand j’ai demandé s’il n’y a pas de solution pour ça ? Celui qui était à côté de  M.Camara m’a dit qu’il y aura peut-être une solution mais je vais être fatigué au Maroc. Je lui ai demandé quelle est cette solution ? En même temps, il m’a dit qu’il n’y a pas de solution. En sortant du bureau, il y a un gars qui m’a arrêté à la porte et qui m’a dit que je ne connais pas le système. Que si j’ai un parent influent, il faut que je l’appelle. Que ça ne se passe comme ça ici (à l’ONAB). Dans le bureau, le bonhomme qui m’a dit qu’il y a une solution, je l’ai attendu à la porte. A sa sortie, je lui ai demandé, il m’a dit la même chose, d’appeler mes parents. J’ai appelé mon oncle. Quand il est venu, c’est la même chose qu’on lui a dite. Mais pour moi, je ne suis pas âgé pour étudier », a-t-il insinué dans les locaux de la radio Nostalgie Guinée.      

Quant au décalage entre  son âge et son niveau scolaire,  le jeune Souleymane dit avoir été souvent retourné par son père qui voulait son succès dans les études.

« Pour moi, rien ne peut me faire réussir à part les études. J’ai été mis à l’école pour étudier. C’est pour cela, pendant mon enfance quand j’évoluais dans mes études, mon papa me faisait retourner. Il disait que lui n’a pas étudié et qu’il veut que j’étudie. Donc j’ai pris les études en main ».

Face à cette mésaventure, il lance un appel « La corruption et la démagogie me font mal dans ce pays. Même si moi je n’ai pas eu cette bourse, mais je ne veux plus que ça se répète contre des gens qui travaillent à la sueur de leur front pour réussir. Car nous sommes des enfants des pauvres. C’est pourquoi je sors dans les médias pour dénoncer», a-t-il laissé entendre.

Quelle est la limite d’âge pour l’admission aux bourses d’études au Maroc? A travers cette affaire Souleymane Traoré, cette question doit être résolue par les services en charge.

Alhassane Camara 628 87 97 66   

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

Most Popular

Recent Comments

%d blogueurs aiment cette page :