spot_img
spot_img
HomeBASSE GUINEEBoké : quand la crise de carburant paralyse les activités

Boké : quand la crise de carburant paralyse les activités


Comme dans les autres villes de la Guinée, les citoyens de Boké ont du mal à avoir en le carburant dans les stations-services. Quasiment impossible de s’approvisionner au niveau des stations, l’essence est vendue dans le marché noir aux alentours de 15 à 25 mille francs guinéens le litre.
D’après le constat du mercredi, plusieurs femmes qui revendent de l’essence au marché noir sont visibles au niveau des stations services. « je suis là depuis le matin je plaide les pompistes pour me servir le bidon ils refusent. Je suis jusqu’au village et nous sommes très loin des stations », a expliqué une vendeuse d’essence au marché noir sous couvert d’anonymat.
Sur la piste jusqu’au niveau de la chaussée sur la route nationale, une longue file d’attente est créée par les clients. Mamadou Saliou Diallo y a passé des heures: « je suis là depuis près de 4 heures maintenant pour pouvoir me procurer du carburant, mais les pompistes sont en train de favoriser les gens alors qu’ils nous ont trouvé ici » a-t-il fustigé.
Les détenteurs de bidons ne sont plus autorisés à être servis, la plupart d’entre eux se rendent dans la sous-préfecture de Kolaboui, une localité située à 22 kilomètres du chef-lieu de la préfecture pour acheter le carburant.
Hassatou Lamarana Bah

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

Most Popular

Recent Comments

%d blogueurs aiment cette page :