vendredi, janvier 28, 2022
spot_img
HomeGUINEEBarreau de Guinée : le Bâtonnier met en garde les avocats qui...

Barreau de Guinée : le Bâtonnier met en garde les avocats qui se livrent à la presse sans autorisation

Dans une déclaration datant du 11 novembre, Me Djibril Kouyaté déplore la monté en flèche de l’intervention des avocats dans les médias sans autorisation préalable du Barreau comme exigé à l’article 61 de la loi O14 du 26 mai 2004.

  « J’observe que depuis un certain temps, la presse est devenue la principale Voie de recours, que dis-je, de résonance de certains de nos confrères, ils n’hésitent pas un seul instant à s’épancher sur les antennes des principales radios et télévisions de la place, sur toute questions concernant la justice et les affaires judiciaires, qu’elles soient pendantes ou non devant les Cours et Tribunaux » .

Ces confrères profitant de la mansuétude de Monsieur le Bâtonnier et du Conseil de l’Ordre ont élevé la tribune que leur offre la presse au rang de prétoire préféré de plaidoiries et souvent d’interventions qui n’honorent pas le Barreau. Pour se disculper, ces confrères invoquent une prétendue ambigüité qui résiderait, dans l’interprétation de l’article 61 de la loi 004 du 26 mai 2001. Cependant en l’état actuel de notre législation, rien ne peut Justifier la présence quasi quotidienne des Avocats sur les médias et dans la presse

Il reste constant que la presse n’a jamais été autant prise d’assaut par les Avocats.

Et, il  est évident que cette situation traduit une tentative vaine de mettre notre profession sous influence par la propension à l’inféoder à la presse, ce qui est aussi de nature à favoriser une instrumentation de la justice par la manipulation, à la longue, d’ opinion des non-initiés sur les questions de droit et de justice au mépris de la pure connaissance et technique, apanage de Avocats. Elle est enfin de nature à avilir et désacraliser notre profession.

Devant ces menaces ignorées par nos confrères concernés par les interventions, j’invite désormais tous les Avocats à l’observation stricte des dispositions de l’alinéa 2 de l’article 61 de la Loi 014 du 26 mai 2004.

Pour rappel cet article dispose : « Toute intervention radiodiffusée ou télévisée de l’avocat sur des questions essentiellement juridiques doit être autorisée par le Conseil de l’Ordre ou le Bâtonnier, devant lequel  l’avocat sollicité doit préalablement exposé les grandes lignes de son intervention ».

J’espère que tous les confrères se ressaisissent pour se conformer à l’orthodoxie ordinale à l’instar de tous les autres Barreaux sans qu’il soit besoin de plus amples injonctions ou mises en garde.

Sachant compter sur la bonne compréhension de tous, veuillez agréer, Chers Confrères, l’expression de mes sentiments très confraternels » .

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

Most Popular

Recent Comments

%d blogueurs aiment cette page :