mardi, novembre 30, 2021
spot_img
HomeCULTUREAli Camara publie son premier livre ‘’Regard sociopolitique’’ : « J’aborde beaucoup...

Ali Camara publie son premier livre ‘’Regard sociopolitique’’ : « J’aborde beaucoup de sujets »

‘’Regard sociopolitique’’, c’est l’intitulé d’un livre écrit par un jeune guinéen vivant à New York. Ce livre composé de 158 pages dont 26 titres a été publié au Bénin. Dans le contenu, l’auteur aborde plusieurs sujets notamment le système éducatif, la refondation de l’Etat et les questions de justice.  

Pour découvrir sa personnalité, parler de son œuvre et de ses projets , notre rédaction a réalisé une interview avec Ali Camara.

  Kalenews : De quoi vous parlez dans ce livre?

Le livre aborde beaucoup de sujets. Il parle de notre système éducatif, du doute qui permet d’apprendre, du dialogue pour essayer de rétablir la confiance entre les acteurs  politiques d’une part, et de l’autre, entre ces derniers et les populations longtemps oubliées dans l’équation; de veille citoyen qui doit être une constante, de la refondation de notre État et de la nécessité de la justice et de la justice sociale. On peut aussi y retrouver les questions sous-régionales, notamment les enjeux sécuritaires et le rôle des organisations sous-régionales et africaines. C’est un livre qui appelle à la responsabilité à la fois individuelle et collective, au vivre ensemble et au devenir  commun.

Pourquoi le choix du  titre, « Regard sociopolitique » ?

Il est très pratique de voir aujourd’hui au combien la majorité de nos analystes et chroniqueurs dans les médias surtout, peuvent  surfer sur les éléments de l’actualité et, les politiques ne sont pas en reste. Ils ont tous une facilité de faire des jugements de valeurs là où on devrait plus choisir l’objectivité et la profondeur. C’est-à-dire faire comprendre l’actualité et notre vision de l’avenir en essayant  tout d’abord de comprendre notre société, dans son histoire, sa sociologie et leurs implications.

Ce livre est composé de combien de chapitres?

Ce livre a le mérite d’être libre. Il n’obéit pas à « l’orthodoxie » d’un essai classique. Il veut être  compris par un public plus large et diversifié à un moment où la jeunesse qui est la principale cible est beaucoup plus tentée par les réseaux sociaux. Il fait donc en des titres suivant un cheminement de sujets et de contextes. À ce titre, il est composé de 56 titres. Cela dénote de  sa richesse et la variété des sujets abordés. Il y a un avant-propos qui explique nos motivations, une préface. Il comprend 168 pages.

Le livre est déjà publié au Bénin – Parakou, par Essaim Plumes, une maison d’édition tenue par des jeunes écrivains et panafricanistes béninois. Ce choix était l’expression manifeste de mon Panafricanisme, peut-être plus subtile, mais réel. Les livres sont  disponibles à Conakry et un peu partout en Guinée.

Vous avez réussi à écrire votre premier livre, quels sont vos projets futurs?

Ai-je vraiment réussi ? Je ne sais pas. Le plus important en écrivant ce livre, ce n’était pas que  c’est moi qui l’écrivais, mais la nécessité de pouvoir transmettre le message. J’ose espérer qu’il sera donc transmis et compris. Pour ce qui est de mes projets, j’aimerais dans l’immédiat continuer à participer au débat public. J’avoue  que ce n’est pas toujours évident dans un climat où on ne s’intéresse pas forcément à ce que l’on dit, mais plutôt le nom de famille et le statut social. Le débat des idées est en carence chez nous. Mais ce n’est pas pour autant que nous allons y renoncer, contraire, surtout en ces moments où tous les Guinéens quelles ques soient  leurs sensibilités devraient s’investir pour la réussite de cette transition. Pour le futur, j’aimerais continuer à apprendre, à étudier pour servir davantage ma société.

Juriste de formation, Ali Camara est un jeune qui œuvre dans le cadre de l’engagement citoyen. Produit de l’école  guinéenne, il a fait ses études primaires, secondaires et universitaires en Guinée. Il est membre et fondateur de plusieurs  organisations de jeunesse et de plateformes de discussions : Directeur de Cabinet à la Nouvelle génération de Guinée (NG – Gui), administrateur sur  » L’œil sur la Guinée « ,  » Cercle de Réflexion  » et membre du  » Cercle des influenceurs « , du Forum 15-35, du Collectif des acteurs  pour une Transition réussie, apaisée et inclusive ( CAT-RAI ).  Il est également fondateur et Co-associé du Cabinet de formation et conseils  » Village des jeunes / Cabinet Mérite  » au compte duquel il a pu animer des sessions de formation dans plusieurs universités du pays. Tout récemment, il a été accepté dans l’Association des jeunes écrivains de Guinée (AJEGUI).

Kalil Camara

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

Most Popular

Recent Comments

%d blogueurs aiment cette page :