jeudi, janvier 20, 2022
spot_img
HomeGUINEERécupération des domaines de l'Etat : « Il ne faut pas fermer...

Récupération des domaines de l’Etat : « Il ne faut pas fermer les yeux sur les droits des uns et des autres au motif… »

La décision du gouvernement sur la récupération des domaines de l’Etat, occupés par des anciens ministres, présidents d’institutions dissoutes et anciens hauts fonctionnaires suscite des réactions chez les défenseurs des droits de l’homme.

C’est le cas du président de la Ligue pour les Droits et la Démocratie en Afrique (LIDDA) qui invite le CNRD de revoir la méthode afin d’éviter de causer du tort à certains qui pourraient être des innocents.
« Il y a une volonté de la part des nouvelles autorités de rétablir l’Etat dans ses droits mais je ne pense pas qu’il existe derrière cette mission la volonté de nuire. Pour mener à bien cette mission je demanderais au CNRD de mettre en place une commission multidimensionnelle, au sein de laquelle il y aura des sociologues, de juristes, des philosophes en tout cas une commission composée des gens qui font réfléchir pour trouver les meilleurs mécanismes pour cette opération des biens domaines de l’Etat ».

Selon le défenseur des droits de l’homme, cette commission qu’il préconise aura-dit-, « la mission d’étudier cas par cas chaque groupe d’individu se trouvant en délicatesse avec les propriétés de l’Etat afin de trouver d’un arrangement qui peut être appliqué à telle situation ou à telle autre. Mais il faut étudier chaque situation pour trouver des mécanismes qui permettent de rétablir l’Etat dans ses droits. Tout en respectant les droits des citoyens qui sont en conflit avec l’Etat. Je pense qu’il ne faut pas fermer les yeux sur les droits des uns et des autres au motif que l’Etat doit être rétabli dans ses droits par tous les moyens.
Poursuivant, le président de la LIDDA indique qu’il est normal d’œuvrer l’Etat soit rétabli dans ses droits mais que l’Etat suit ces procédures légales qui tiennent compte des droits de l’homme et de la dignité des citoyens.

« C’est qu’il faut œuvrer pour que l’Etat soit rétabli dans ses droits mais les procédures légales existent. Et je pense qu’il faut suivre ces procédures légales afin d’aboutir à un règlement qui tient compte des droits de l’homme et de la dignité des citoyens impliqués dans cette situation. Tout être à droit à la dignité et faut éviter d’humilier les gens « , a-t-il affirmé.

Mohamed Barry

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

Most Popular

Recent Comments

%d blogueurs aiment cette page :