spot_img
spot_img
HomeGUINEEAffrontements sanglants à Macenta en 2020 : Plusieurs accusés acquittés, un seul...

Affrontements sanglants à Macenta en 2020 : Plusieurs accusés acquittés, un seul condamné à 30 de prison

Des sentences sont tombées ce mardi 25 juin. Le Tribunal de Première Instance de Macenta délocalisé dans la préfecture de Nzérékoré a rendu son verdict dans le dossier des affrontements entre les communautés Tomas et Mania les 26 et 27 décembre 2020 dans la préfecture de Macenta. Plusieurs accusés ont été acquittés et un d’entre eux du nom de Kagbè Mamady a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle pour destruction de biens privés, pillages et meurtre de plusieurs personnes.

Cette décision est bien accueillie par le Ministère Public. Mamadou Bhoye Diallo, procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Macenta, estime que le droit a été dit.
« Le tribunal a rendu une décision qui nous a réconfortés. C’est ça la beauté de la justice. On ne veut pas qu’un innocent soit condamné et qu’un coupable aussi y échappe. C’est ça qui a été fait. Bon nombre d’accusés qui sont en fuite et la plupart de ceux qui étaient en prison ont été envoyés pour des fins non poursuite», a-t-il fait savoir avant d’assurer que les concernés seront remis en liberté.

« On va aller à la maison centrale pour décanter parce que certains ont été condamnés pour un an de prison. Nous allons voir leurs mandats de dépôt, on saura qui doit sortir et qui doit rester », précise le procureur de Macenta.

Les avocats de la défense se réjouissent de la décision du tribunal et déplorent par ailleurs la mort d’autres accusés qui étaient en détention.

« Nous avons un sentiment de satisfaction par rapport à la décision du tribunal. Nos clients ont été détenus pendant plus d’un an c’est vraiment difficile. Au finish, la montagne a accouché d’une souris. On ne peut que se réjouir car tous nos clients ont été acquittés purement et simplement. On regrette pour nos clients qui ont trouvé la mort en prison et qui n’ont pas été reconnus coupables. Cette responsabilité nous l’imputons à l’État, parce que c’est l’État qui a retardé ce procès jusqu’à ceux-ci ont trouvé la mort en prison», a exprimé Maître Théodore Michel Loua, un des avocats de la défense.

Pour la condamnation de l’autre accusé, cet avocat laisse entendre : « En matière de justice quand la preuve tombe forcément la justice doit condamner. Donc M. Kagbè Mamady qui a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle, des témoignages indiscutables ont été faits contre lui, même son avocat a plaidé coupable ».

Il faut noter que cette décision de justice a suscité à la fois la joie et des pleurs chez les parents, proches et amis des accusés.

Pour rappel, en décembre 2020, il y a eu des violences entre les communautés Tomas et Mania dans la préfecture de Macenta. Au moins une dizaine de personnes ont perdu la vie. Après ces évènements tragiques, plusieurs personnes ont été interpellées et placées en détention. Parmi elles, trois ont perdu la vie en détention.

N’Zérékoré Gilbert Yoma Neyo Tinguiano pour Kalenews.org

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

Most Popular

Recent Comments

%d blogueurs aiment cette page :