spot_img
spot_img
HomeGUINEETransition : le cadre de dialogue inter-guinéen ouvert sans les grandes...

Transition : le cadre de dialogue inter-guinéen ouvert sans les grandes coalitions

Tant attendu, le cadre de dialogue inclusif a été officiellement lancé ce jeudi 24 novembre. La cérémonie d’ouverture s’est tenue dans un réceptif hôtelier de la place et a regroupé les facilitateurs, le médiateur de la CEDEAO, des membres du gouvernement, les représentants des institutions républicaines, des coordinations régionales et des religieux.

Prenant la parole en sa qualité de porte-parole des facilitatrices, Dr Makalé Traoré a tendu la main aux partis politiques réticents à à ce dialogue «nous vous disons ici que nous allons continuer à nous mobiliser pour que ceux qui sont encore réticents, méfiants soient ici car leur place est bien là», a-t-elle lancé.

« Les présents travaux qui sont lancés aujourd’hui vont se dérouler jusqu’au 15 décembre 2022. Ils vont commencer par des travaux de groupe thématique, se poursuivent en plénière, puis suivra la validation en plénière pour une mise en œuvre dans le cadre d’un suivi évaluation dont les contours seront décidés ensemble. Nous souhaitons que les présents travaux soient strictement tournés vers l’intérêt exclusif de la Guinée notre patrie, pour en faire une véritable nation», a fait Dre Makalé Traoré.

Pour sa part, Thomas Boni Yayi facilitateur et médiateur de la CEDEAO en Guinée, a rassuré d’amener les autres acteurs absents à cette cérémonie: « Chers amis, dialoguer c’est partager avec tous les moyens de s’entendre et s’attacher à la volonté de vivre ensemble dans la paix, partager la vision de la gouvernance, des affaires de notre cité commune . À ceux qui ne sont pas encore avec nous aujourd’hui, c’est un appel que je voudrais faire. Je sais qu’ils entendront mon cri de coeur, c’est une occasion d’échanger. Madame la présidente, je crois que ce n’est pas tombé dans l’oreille de sourd. Vous avez promis de ramener autour de la table les groupes qui ne sont pas encore arrivés. Et moi aussi je vous le jure au nom du Dieu tout puissant qu’aujourd’hui ce n’est que le début. Avant qu’on ne mette le toit de la maison Guinée et bien tout le monde prendra part à ce dialogue. Nous allons réussir le pari», a-t-il promis.

Dans son discours d’ouverture, Bernard Gomou premier ministre a fait savoir que les recommandations issues de ce cadre de dialogue seront un guide pour la transition: «vous aurez durant trois (3) semaines, du 24 au 15 septembre 2022, à adopter les thèmes de référence du cadre de dialogue inclusif inter-guinéen et à travailler sur les treize (13) thématiques retenues. Il s’agit ici des 10 points du chronogramme de la transition validés par la CEDEAO et de trois points additionnels issues de la synthèse des rencontres avec les coalitions politiques et les faîtières des organisations de la société civile qui sont de la problématique de l’exercice des libertés publiques en lien avec la loi. De la problématique de l’exercice des activités politiques en lien avec le judiciaire, du mécanisme du suivi et de l’évaluation des conclusions du dialogue. À la fin des travaux, les conclusions ou recommandations issues constitueront un guide pour le cadre de dialogue durant toute la transition», a-t-il indiqué.

Sans surprise, les trois coalitions notamment l’ANAD, le FNDC-politique et le rpg-arc-en-ciel et alliés ont brillé par leur absence à cette cérémonie.

Mansaré Naby Moussa 628-030-370

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments

%d blogueurs aiment cette page :