spot_img
spot_img
HomeBASSE GUINEEPréfecture de Mali : des villageois en manque d'eau s'en procurent dans des...

Préfecture de Mali : des villageois en manque d’eau s’en procurent dans des marigots


Dans la préfecture de Mali, plusieurs villages est en carence de points d’eau. Des habitants de ces localité se procurent d’eau dans des marigots. C’est le constat fait à Djimmé dans le village de Dokoré, situé à environ 07 km de la préfecture de Mali. Dans ce village de plus de 300 habitants, il n y a que cinq puits inopérationnels qui ne satisfont pas tous les besoins de la population. D’autres citoyens sont obligés de puiser l’eau dans le marigot à environ un kilomètre du village. Fatoumata Binta Diallo, une des habitantes de ladite localité raconte son calvaire.
« En allant chercher l’eau dans ce marigot, nous avons la peur au ventre. Parfois si c’est pendant la saison sèche on trouve des serpents qui boivent dans ce même marigot, des bœufs, des moutons, des chèvres… Mais nous sommes obligés d’utiliser cette eau parce qu’on n’a pas le choix », explique décrit-elle.



Selon notre interlocutrice : « avant d’utiliser l’eau de ce marigot, on la met d’abord sur le feu pour essayer d’éliminer les microbes. Nous tombons souvent malades avec nos enfants à cause de cela, mais nous n’avons pas de moyens financiers pour nous trouver un forage », déplore-t-elle.

Cette situation préoccupe à plus d’un titre El hadj Amadou, Chef du village qui dit avoir mené plusieurs démarches auprès de ses chefs hiérarchiques sans solution « nous n’avons pas de forage, ni de puits amélioré. C’est ce qui fait que nos femmes aillent chercher de l’eau dans un marigot situé à environ 1 km d’ici. Nous avons creusé 05 puits dans tout le village mais malheureusement ces puits sont inopérationnels. Nous demandons aux autorités et aux personnes de bonne volonté de nous venir en aide pour alléger nos souffrances » lance-t-il.
L’obtention d’une eau potable n’est pas le seul problème dans ce village, la population est également en manque de poste de santé, d’école et d’électricité.
A l’image de Djimmé, les villages voisins Bhohoye et N ‘Dolo Gawélle sont confrontés aux mêmes difficultés.
Hassatou Lamarana Bah

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

Most Popular

Recent Comments

%d blogueurs aiment cette page :