spot_img
spot_img
HomeGUINEEMassacre de Zoghota: « Aucune investigation n'a été menée », déplore Me....

Massacre de Zoghota: « Aucune investigation n’a été menée », déplore Me. Frédéric foromo loua

Les membres de l’ONG mêmes droits pour tous étaient face à la presse ce Vendredi. Objectif, commémorer les 10 ans du massacre de Zogota, un massacre qui avait coûté la vie à 6 personnes faisant également une dizaine de blessés. Dans un communiqué lu par Maître Frédéric foromo loua, les membres de ladite ONG ont déploré qu’aucune investigation n’aie été menée par la justice guinéenne pour faire la lumière sur ces évènements.

« Cette attaque nocturne a été menée en représailles de la manifestation des communautés riveraines qui s’étaient révoltées contre les pratiques abusives et discriminatoires de la compagnie minière Vale-BSG, mais aussi contre les autorités administratives de la région qui détournaient les taxes superficiaires et autres redevance minières qui leur étaient dues.
Face à cette tragique situation qui a créé de l’émoi dans toute la région de la Guinée forestière, une plainte avait été déposée contre les principaux responsables des forces impliquées dans le massacre ainsi que le préfet et le gouverneur de région d’alors. Malheureusement, aucune investigation n’a été menée par la justice guinéenne pour faire la lumière sur ce massacre. La plainte est restée sans suite jusqu’à date malgré les appels des victimes et des ONG pour faire juger cette affaire», a-t-il déploré.

Après avoir saisi la cour de justice de la CEDEAO qui a condamné l’État guinéen au paiement de la somme de 4,56 milliards aux victimes et ayants droits pour déni de justice et de violation des droits de l’homme, les membres de l’ONG mêmes droits pour tous regrettent que l’État refuse d’exécuter l’arrêt de cette cour.

« La Cour de Justice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest après examen de la requête, a reconnu la Guinée coupable de déni de justice et de violation des droits de l’homme. Elle l’a condamnée au
paiement de la somme de 4,56 milliards de francs guinéens (environ 463 000 dollars américains) aux victimes et leurs ayants-droits pour réparer cette atrocité injustement infligée à la population de Zoghota. La décision de la juridiction communautaire a été régulièrement signifiée à la Guinée depuis le 20 décembre 2020 qui jusque maintenant refuse obstinément d’exécuter l’arrêt de la Cour de Justice de la CEDEAO malgré les multiples relances faites à l’agent judiciaire de l’état», a-t-il laissé entendre.

Parallèlement à cette action judiciaire, une plainte avait été également déposée au plan national contre Vale-BSG Ressources (VBG), un conglomérat minier international pour implication présumée dans le massacre de Zoghota. Cette plainte est actuellement en instruction devant le juge au Tribunal de Première Instance de N’Zérékoré.

Hady MINTHE

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

Most Popular

Recent Comments

%d blogueurs aiment cette page :