spot_img
spot_img
HomeMONDEMali: soldats maliens, russes et chasseurs dozos accusés de vols massifs de...

Mali: soldats maliens, russes et chasseurs dozos accusés de vols massifs de bétail

Au Mali, les opérations antiterroristes de l’armée se poursuivent, tout comme les allégations d’exactions. Ces dernières semaines, un nouveau mode opératoire émerge dans les régions de Mopti et de Bandiagara notamment : le vol massif de bétail. Les soldats maliens, les chasseurs traditionnels dozos qui les accompagnent ainsi que les supplétifs russes de l’armée malienne, sont mis en cause.

Dans les communes de Fakala, Sio, Pignari, Doucombo, Fatoma ou encore Sofara, depuis plusieurs semaines, de nombreuses sources locales alertent sur des vols massifs de bétail par l’armée malienne et ses supplétifs : chasseurs traditionnels dozos et combattants russes. Ces derniers sont de simples formateurs selon Bamako et des mercenaires du groupe Wagner, selon un grand nombre de pays européens, africains ou américains.

Les chiffres sont difficiles à recouper avec précision, mais, selon ces sources, le cumul des vols représente en tout cas plusieurs milliers de vaches, et pas moins de moutons et de chèvres.

Le vol de bétail n’est pas nouveau : à chaque fois que des opérations antiterroristes de l’armée malienne sont entachées d’accusations d’exactions, comme des exécutions collectives, ces allégations incluent presque systématiquement des destructions et des vols de bijoux, meubles, céréales ou animaux.

Mais il apparaît aujourd’hui que certaines opérations n’ont en fait pour principal objectif que de dépouiller certains villages de leur bétail. Une ressource vitale pour les populations d’éleveurs. Des représentants communautaires, associatifs et des chercheurs, tous maliens, s’interrogent : s’agit-il d’affamer des populations soupçonnées de collusion avec les jihadistes ? Ou tout simplement de se payer, littéralement, sur la bête en revendant les animaux, vivants ou en boucherie, comme l’indiquent certains témoignages ?

Fin octobre, les jihadistes du Jnim, le groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, lié à al-Qaïda, affirmaient dans un communiqué avoir récupéré du bétail volé par les Fama et leurs supplétifs russes à Bogolo, près de Bandiagara. L’armée malienne, qui n’a pas donné suite aux sollicitations de RFI, indique quant à elle dans un communiqué avoir récupéré 600 têtes de bétail le 10 novembre dernier « des mains des terroristes » à Somadougou, dans la région de Mopti. Elle précise les avoir restituées aux habitants.

Avec RFI

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments

%d blogueurs aiment cette page :