Kindia: A cause de son infirmité, cet enfant est abandonné

0
233

Un jeune garçon d’une dizaine d’années est abandonné par sa famille au quartier Condetta 3 dans la commune urbaine de Kindia. Alya Camara c’est le nom de ce petit garçon souffrant d’une infirmité depuis sa naissance.

Selon nos informations, sa maman Mariame Camara a été répudiée par son mari à cause de l’état de santé de son fils. Après le divorce avec celui-ci, elle s’est remariée à un autre, mais pour sauver son foyer elle a abandonné son fils pour éviter des histoires avec son nouveau mari. Cet enfant passe nuit et jour à la devanture du bureau de syndicat des transporteurs de Kindia.

Maître Aboubacar Diakité secrétaire administratif du syndicat des transporteurs de Kindia apporte des explications « Depuis notre arrivée ici chaque jour le petit est là! Du matin au soir parce que moi je le trouve ici le matin et le soir à 19 heures en rentrant je le laisse ici et dès le matin je le trouve sur place. Nous pouvons dire que l’enfant est abandonné et cela est vraiment anormal. Ton fils quel que soit sa situation c’est ton fils mais si tu le vois dans une situation tu l’abandonne il n’aura pas l’espoir. C’est pour cela quand tu lui dis de rentrer chez lui il dira non parce que c’est ici qu’il connait, c’est ici qu’il gagne de l’argent ou la nourriture » a laissé entendre ce syndicaliste.

Ce petit garçon est abandonné à son sort par ses parents notamment sa maman qui l’a laissé avec sa grand-mère du nom de Mabinty Camara. Interrogée sur le sort de son petit-fils, elle répond en ces termes « Il est avec moi ici mais je suis vraiment fatiguée, je ne peux même pas laver ses habits quand je fais un travail dur mes os me font mal. Son papa ne veut pas du tout le sentir à plus forte raison le voir. Sa maman est chez son mari. Son premier mari l’a abandonné à cause de ALYA donc comme elle s’est remariée, elle ne pouvait pas l’envoyer là-bas pour ne pas avoir de problèmes » Dit-elle.

Cet enfant vit actuellement grâce aux bonnes volontés comme le témoigne Mabinty Soumah résidente au quartier Condetta 3 « Alya nous ne sommes pas de la même famille mais comme j’ai vu que le petit est abandonné et je connaissais sa maman donc j’ai décidé de l’apporter mon soutien, malgré que moi aussi je n’ai pas assez de moyens mais je le lave et lui donne à manger. Les habits que mon petit-fils ne porte plus je lui donne ça mais le problème est que les habits quand il porte c’est pour une seule fois quand j’enlève c’est pour jeter parce que le petit ne peut pas se déshabiller pour se mettre à l’aise. Donc je demande aux nouvelles autorités et bonne volonté de venir en aide à ce petit garçon. Surtout en terme d’habits » plaide-t-elle. Informé de la situation, le directeur préfectoral de la protection des enfants promet de prendre des dispositions immédiates pour mettre fin à ce genre de pratique dans la Cité des agrumes.

Hassatou Lamarana Bah

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code