spot_img
spot_img
HomeGUINEEKankan :  l'Office national de contrôle sanitaire des produits halieutiques ferme des...

Kankan :  l’Office national de contrôle sanitaire des produits halieutiques ferme des établissements 

En mission pour assurer la qualité sanitaire des produits halieutiques, l’Office national de contrôle sanitaire des produits de la pêche et de l’aquaculture séjourne dans la région de Kankan pour non seulement debrasser les marchés des poissons pourris, mais aussi identifier et évaluer les installations en mentionnant les conditions de travail des employés. Pour elle (mission), les employés ne doivent pas être des personnes morbides car, le froid augmente les risques de plusieurs maladies telles que le rhumatisme, la tuberculose, l’hépatite B.

Pour Mme Fatoumata Diané, inspectrice régionale dudit office, la mission est parvenue à saisir des produits prohibés et fermer certains établissements :
«Notre objectif dans cette mission c’est la qualité des produits. Nous avons fini l’étape de Siguiri où nous avons fermé plein d’établissements qui étaient confrontés aux problèmes d’hygiène. On leur a ordonné de remettre l’hygiène sur place avant leur évaluation et agréa. Parcequ’on attend pas les défauts immédiats. Dès qu’on trouve il faut les corriger avant l’évaluation», dit-elle à notre micro.
Avant d’ajouter que les situations des cours d’eau sont également prises en compte puisque c’est là-bas « les citoyens jettent souvent les ordures et l’usage du mercure par les orpailleurs», tous des facteurs qui polluent les cours d’eau et affectent la santé des produits halieutiques.

Pour l’inspecteur Ismael Kandé, membre de la mission et du bureau national, depuis 2019 il y’a eu des avancées :  «De 2019 à cette année, je pense qu’il y’a eu une amélioration par endroit. Partout où nous avons sillonné, je ne dirai pas qu’on a pas rencontré des problèmes, mais les gens sont conscients de ce qui est en train de se passer maintenant pour l’hygiène et la salubrité au tour du poisson. Pour ce cas particulier de Kankan après l’étape de Siguiri, à peine arrivé on a eu un premier frigo qui a de sérieux problèmes. D’après nos constats, c’est le compresseur de l’entrepôt qui a des problèmes et un problème d’électricité ce qui a mis la cargaison en souffrance. Je ne dirai pas qu’il n’ya pas de produits prohibés, mais cela dépendra de la décantation. La première chose que la mission a eu à faire c’est de fermer et remonter les causes réelles»  a-t-il confié.
La mission rappelle qu’une pratique récurrente constitue également à la putréfaction des poissons. Il s’agit de l’assemblage des poissons et des volailles dans la même cargaison. L’usage par maladresse des sachets d’eau dans les entrepôts est également source de maladie.

Lamine Toutè Kaba
621730533

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

Most Popular

%d blogueurs aiment cette page :