Imrana Diallo : Une transition n’est pas une garantie pour les miniers

0
111

Étant donné que nous sommes dans un régime exceptionnel dirigé par une junte militaire depuis le 5 septembre 2021, le chef de la junte ayant rencontré certains responsables des sociétés minières dans son petit palais .

Le colonel Mamadi Doumbouya dans un ton très ferme a intimer les responsables des sociétés d’installer des usines de raffineries en Guinée pour leur production. 

Dans les conventions pareille j’estime qu’il y a des engagements de toutes les parties prenantes, une compagnie peut s’engage au bout de quelques années d’exploitation de mettre en place une raffinerie pendant ce temps peut être l’exigence est faite à l’état de fournir l’énergie. 

Dans ce cas est-ce que l’état est disposer à honorer ses engagements ?

Il faut revisiter les gouvernances minières. 

Selon ma lecture vouloir accélérer la mise en place d’une raffinerie pendant que les études sérieuses ne sont pas également mises en œuvre pourrait pas être une bonne chose quant on sait que la construction et la fonction d’une raffinerie peut occasionner énormément des dégâts écologiques et environnementales. 

La question que je me pose :

Est-ce que c’est l’exportation de la matière brute qui pose problème oubien c’est parceque l’état dissimule les recettes minières ?

Dans cette situation exceptionnelle de transition l’état ou le gouvernement doit tout simplement mettre en place un système de transparence, de sécurité dans les recouvrements des recettes que versent les miniers à l’état Guinéen en faisant une rétribution au bénéfice du peuple de Guinée. 

Imrana Diallo citoyen indigné. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code