Guinée/Justice : La tenue des audiences  perturbée par la grève des gardes pénitentiaires, les avocats dénoncent la violation des droits de l Homme

0
53

Les gardes pénitentiaires sont en grève depuis vendredi dernier. Ils réclament l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. Cette grève entraine des perturbations au niveau de la justice. Aux Tribunaux de Dixinn, de Kaloum et de Mafanco, les dossiers inscrits au rôle d’audience n’ont pas été jugés.

Les avocats et défenseurs des droits de l’homme dénoncent la violation des droits humains. C’est le cas  Me Frédéric Fromo Loua, Directeur exécutif de même droit pour tous, qui estime que le Ministre de la justice doit sortir de son silence pour prêter une oreille attentive aux agents pénitentiaires.

« Maintenant qu’on n’arrive pas à convoyer les détenus pour leur jugement, il y en a qui sont placés sous mandat de dépôt et qui ne peuvent pas rejoindre la maison centrale. On est obligé de les garder dans les commissariats. Ce n’est pas normal », dit cet avocat.

« Il faut entendre leur message et leur dire clairement l’état de la situation et voir dans la mesure du possible ce qui est faisable pour qu’ils puissent reprendre le travail. L’Etat doit pouvoir permettre aux citoyens qui sont poursuivis d’être jugés dans un délai raisonnable et dans les conditions les meilleures. Quelqu’un qui est placés sous mandat de dépôt doit être logé à la maison centrale. Sa place n’est pas dans un commissariat ou dans une gendarmerie. Et ceux-là qui séjournent et qui attendent leur jugement donne leur la possibilité, la chance d’être extraits pour être envoyés au Tribunal pour être situés sur leur sort. En le faisant on contribue à améliorer les droits de l’homme», a laissé entendre Me Frédric Loua.

Lancinet Camara

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code