dimanche, janvier 16, 2022
spot_img
HomeGUINEEGuinée : Entre l'amertume, justice et vengeance !

Guinée : Entre l’amertume, justice et vengeance !

Les anciens Premiers Ministres sous l’ère du régime Conté, sont-ils responsables des malheurs qui surplombent sur la Guinée ? Pourquoi prônent-ils l’exclusion des anciens caciques du régime Condé dans cette transition ?

Le 5 septembre dernier, nous avons assisté à l’avènement des militaires au pouvoir dans notre pays, sous l’égide du CNRD, en dissolvant avec effet immédiat, toutes les institutions de la République et suspendant tous les comptes bancaires des structures étatiques, tous ceux-ci accompagnés des discours d’espoirs et d’unions, de concorde et d’inclusion, dont tous les Guinéens de Yomou à Boulbinet seraient concernés dans la construction d’une Guinée nouvelle.

Ces discours et actes impulsent une nouvelle dynamique, qui a besoin de l’implication de tous les fils et filles du pays, pour offrir aux guinéens ce qu’ils méritent. Un travail difficile, mais pas impossible, compliqué, mais resolvable !

En prenant en compte tous les paramètres pour réussir cette mission, le CNRD demande le concoure de tous les guinéens.

Cependant, certains pensant être au dessus des autres, et veulent dénaturer l’idéal du CNRD, en oubliant qu’ils ont été les premiers à échoué avant le régime Condé. Pour démontrer cela, remontons à la genèse des maux dont souffrent les guinéens à savoir : l’instrumentalisation de la justice, la corruption, la gabegie financière, le clientélisme et la crise de confiance entre les gouvernants et les gouvernés.

A cet effet, après le régime de Sekou Touré avec un bilan élogieux, le pays est tombé entre les mains des militaires, parrainé par certains cadres regroupés dans un système qui a galvaudé, piétiné et pillé l’économie de notre pays, ébranlé le tissu social, affaibli le pouvoir d’achat de la population. Tenez vous bien, c’est ces même cadres responsables de ces maux, qui au lieu de se remettre en cause, préfèrent jouer à l’innocence pour demander l’exclusion de certains guinéens, qu’ils reprochent du même comportement.

… C’est l’hôpital qui se moque de la charité… ! En Guinée, le peuple n’est plus dupe, s’il faut faire avec inclusion, nous devons oublier le passé, mais s’il faut revisiter le passé, revisitons le en profondeur.

Pour le revisiter en profondeur, nous devons commencer par les années 1984 jusqu’à nos jours, pour mettre à l’écart toutes ces personnes, qui de prêt ou de loin, ont contribué à mettre en mal ce pays. Il faudrait pas surtout jouer à la carte de deux poids deux mesures, qui pourrait être fatale pour la Guinée et les guinéens, j’ose croire que les nouvelles autorités tiendront compte de tous ces enjeux avant quelconque décision.

Par ailleurs, nous pourrions bien s’en sortir en osant se regarder en face pour se dire les vérités et éviter toutes questions qui pourraient toucher la sensibilité des uns et des autres et envenimer les crises socio-politiques et économiques.

C’est pourquoi en cette période difficile, nous devons être tolérants en évitant tout règlement de compte et regarder dans une même direction, ce pays attends de nous de la grandeur.

Mohamed 2 KALLO,
homme politique

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

Most Popular

Recent Comments

%d blogueurs aiment cette page :