vendredi, janvier 28, 2022
spot_img
HomeECONOMIECommerce/Fin du monopole : voici les explications du ministre du commerce, de...

Commerce/Fin du monopole : voici les explications du ministre du commerce, de l’industrie et des PME

Interrogé ce mardi 28 décembre, sur les raisons de l’interdiction du monopole dans le secteur du commerce, le ministre Dr Bernard Goumou, a évoqué la discrimination dans l’octroi des agréments des investisseurs en Guinée.

« En Guinée, il n’y a pas de monopole, parce qu’il y’a la loi L/9440/CTR du 28 décembre 1994 qui fixe la réglementation de la concurrence et de la liberté du prix. Cette loi interdit purement et simplement le monopole en Guinée. Dans cette loi en son article 2, les prix des biens et services, fruits ou objets des activités sont libres sur toutes l’étendue du territoire national. Ils sont déterminés par le jeu de la libre concurrence », explique le ministre qui, par la suite, a déploré la démarche de ses prédécesseurs.

« Les précédents gouvernements ont signé des moratoires à certains groupes d’entreprises, à certains individus, à certaines personnes morales en instituant des monopoles de fait. Nous avons trois moratoires qui ont été signés. Le moratoire sur la margarine et la mayonnaise, le moratoire sur le ciment et le moratoire sur l’importation du fer. Le Tabac par exemple en république de Guinée c’est l’État qui doit gérer tout ce qui est Tabac. Mais imaginez, il y’a une loi qui interdit toute autre institution de produire du tabac en république de Guinée. Et vous avez également une unité industrielle qui est actuellement en place où ils (anciens ministres, ndlr) ont donné un agrément d’implantation et d’exploitation a cet investisseur, qui a investi énormément. Aujourd’hui, il a fini son industrie, il a même fait tous les tests, il doit maintenant mettre en libre ses cigarettes. C’est quelque chose qui est extrêmement gravissime, parce que vous ne pouvez pas tordre le coup à la loi en donnant des agréments à des individus et en refusant pour d’autres personnes », dénonce Bernard Goumou.

Parlant du moratoire de l’huile et de la margarine, le ministre du commerce, de l’industrie et des PME, évoque une question d’affinité.

« Quand vous prenez le moratoire de l’huile et de la margarine qui a été donné à un investisseur, qui a investi des millions et des millions de dollars, mais en ricochet vous donnez également un agrément d’implantation et d’exploitation à une autre industrie pour qu’elle puisse installer pour fabriquer de la margarine et de la mayonnaise. Or, quand d’autres personnes viennent pour avoir cet agrément, on dit non vous ne pouvez pas en avoir. Ça veut dire que les agréments sont délivrés selon les têtes des clients. Mais ce qui est choquant, c’est qu’on donne ces moratoires, on amène ces investisseurs à faire énormément d’investissement et après on voit que le moratoire qui a été donné est juste la signature d’un ministre, ça n’a même pas été fait par arrêté, c’est juste un accord, alors que la loi avait déjà interdit », a fait savoir le chef du département du commerce.

ÀlBernard Goumou n’a pas manqué de préciser qu’Il y’a plusieurs types de monopole sur le marché.

Mansaré Naby Moussa 628-030-370

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

Most Popular

Recent Comments

%d blogueurs aiment cette page :