spot_img
spot_img
HomeGUINEECharles Wright à la population de NZérékoré« ne prenez pas une convocation...

Charles Wright à la population de NZérékoré« ne prenez pas une convocation sans 3 choses…»

Le ministre de la justice et des droits de l’Homme poursuit sa tournée à l’intérieur du pays. Lors de sa visite dans la préfecture de NZérékoré, il a rencontré des citoyens à la Maison des jeunes de cette commune. Objectif, échanger avec la population sur le fonctionnement de l’appareil judiciaire.
A cette occasion, le garde des sceaux a annoncé des mesures qu’il a prises dès son arrivée dans la capitale forestière.

« Un garde pénitentiaire et le régisseur adjoint sont poursuivis. Deux greffiers au niveau du parquet du tribunal de première instance de N’Zérékoré sont aussi poursuivis. Si on laisse la loi tremblée ici à N’Zérékoré, je ne me pardonne pas un iota de mes péchés», a indiqué le ministre de la justice et des droits de l’homme.
Alphonse Charles Wright a aussi informé sur leurs droits régulièrement violés dans les services de sécurité.

« Est-ce que c’est vrai quand vous portez plainte, on vous demande de payer l’argent? Si oui, mais la boussole va très mal à N’Zérékoré. Il y’a trois choses écrites sur une convocation, donc je vous prie de ne pas prendre une convocation si ces trois choses n’existent pas. Parce que vous n’avez pas le droit d’obéir à un ordre manifestement illégal. La loi dit, la convocation doit indiquer le nom du présumé qui a commis l’infraction. Le fils ne peut pas voler, on arrête son père, le mari ne peut pas commettre un crime, on arrête sa femme non. La responsabilité individuelle reste le sorcle de la responsabilité pénale. Celui qui a volé c’est lui qui doit répondre», martèle-t-il en ajoutant :

« L’affaire de dette ne relève pas de la compétence des services de la gendarmerie et de la police. Il n’ya pas de plainte dans l’affaire de dette», a fait savoir le garde des sceaux aux citoyens de NZérékoré.
Le magistrat s’est aussi prononcé sur les conflits en région forestière . A ce niveau, il rejette la responsabilité aux cadres ressortissants de la forêt.
« Le problème de N’Zérékoré ce n’est ni plus ni moins, c’est des cadres de N’Zérékoré qui savent écrire. Ce sont eux qui tirent sur la ficelle à N’Zérékoré, qui encouragent les mauvais ambassadeurs à ces pauvres populations. Le forestier n’est pas méchant. Il n’ya aucune région en Guinée où il n’ya pas de multiplicité d’ethnies. C’est la politique qui s’est interférée dans le débat. La politique c’est quoi? C’est la manière de préserver son pouvoir. Et vous acceptez cette manipulation», déplore le ministre de la justice.

Alphonse Charles Wright et sa délégation poursuivent leur tournée dans la préfecture de Lola.

De N’Zérékoré Gilbert Yoma Neyo Tinguiano kalenews.org.

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments

%d blogueurs aiment cette page :