spot_img
spot_img
HomeBASSE GUINEEBoké/lancement de la ligne d'interconnexion de l’OMVG : un ouf de soulagement pour...

Boké/lancement de la ligne d’interconnexion de l’OMVG : un ouf de soulagement pour les citoyens

Depuis plusieurs semaines, la préfecture de Boké est desservie en courant électrique via le réseau interconnecté de l’OMVG. Une desserte qui fait des heureux, notamment les détenteurs des bars café, des ateliers de couture, des restaurants ainsi que dans les ménages.

La préfecture de Boké n’a jamais enregistré une desserte en courant 24h/24. Depuis le lancement et l’inauguration de la ligne d’interconnexion de l’OMVG dans le village de Kakoui le 03 septembre dernier, l’électricité reste stable dans la commune urbaine même pendant la journée. Partout dans le centre-ville, les citoyens expriment leur joie.

Mariam Keïta détentrice d’un atelier de couture estime que l’arrivée du courant a considérablement amélioré son travail et a réduit ses dépenses de fonctionnement « l’arrivée du courant a effectué un changement dans mes activités, par le passé pour faire la broderie il me fallait allumer un groupe électrogène avec tous le coût que vous connaissez, le carburant journalier sans oublier d’autres pannes  pour pouvoir effectuer le travail, mais depuis le lancement quand même ça réduit notre dépense » dit-elle toute soulagée.

Moussa Diop, détenteur d’un bar café à la base UTA a régulièrement besoin du courant pour maintenir sa clientèle. Lui qui avait l’habitude de payer l’électricité journalière, aujourd’hui il est tout joyeux depuis la fin de la rotation « on utilisait le courant journalier mais il fut un moment pendant deux mois c’était coupé, donc par jour on n’était obligé d’allumer les moteurs, vous savez un bar café il faut qu’il y ait toujours la télé sinon les clients ne vont pas venir, là je suis satisfait de voir l’arrivée du courant de Souapiti parce qu’il y a les émissions interactives, le foot les weekends et aussi la ligue des champions, cela fait que la clientèle d’hier et aujourd’hui font deux » indique-t-il.

Fatoumata Diakité une femme au foyer parvient désormais à conserver la plupart de ses produits périssables depuis l’arrivée du courant, ce qui n’était jamais possible par le passé.  La sexagénaire dans la joie félicite le gouvernement « nous sommes très contentes, avant on n’avait pas le courant régulièrement malgré qu’on payait la facture d’électricité. Aujourd’hui on peut conserver nos sauces, et nos poissons sans se gâter parce qu’il y a le courant » s’est-elle réjouie.

Hawa Tounkara aussi détentrice d’un restaurant à Tomboyah, l’un des plus fréquentés de la ville, notifie que c’est la fin d’un long calvaire « avec la chaleur de Boké il faut de la ventilation à défaut de la climatisation, parfois il fallait utiliser un moteur pour au moins satisfaire mes clients qui viennent acheter du riz, Dieu merci le courant est désormais disponible même pendant la journée, je n’ai plus besoin d’acheter de la glace pour rafraîchir les boissons de mes clients » rajoute-t-elle.

Au district central d’EDG Boké, le Directeur Général Mory Kaba adresse un message de sensibilisation aux clients « nous invitons l’ensemble de la population à éteindre d’abord les lampes, à revoir l’installation et venir prendre les compteurs prépayés pour charger, de ne surtout pas faire intervenir un électricien qui n’est pas de l’EDG sur la ligne, à l’intérieur des bâtiments ça c’est sur la responsabilité des clients » conseille-t-il.  

Toutefois, le responsable d’EDG informe que pour des raisons de travaux de maintenance à effectuer par endroit, des perturbations seront enregistrées dans certains quartiers avant la correction définitive. Il appelle la population résidant dans ces zones de turbulence à la bonne compréhension.

Hassatou Lamarana Bah

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

Most Popular

Recent Comments

%d blogueurs aiment cette page :