vendredi, janvier 28, 2022
spot_img
HomePOLITIQUEEdouard Zotomou: « L’arrivée des émissaires de la CEDEAO n'est pas fortuite...

Edouard Zotomou: « L’arrivée des émissaires de la CEDEAO n’est pas fortuite »

Faut-il s’attendre à un éventuel assouplissement des sanctions de la CEDEAO vis-à-vis de la Guinée ?  La question brûle les lèvres des leaders politiques, en perspective du sommet extraordinaire de l’institution sous régionale prévu à Accra le 7 novembre prochain.

Cette rencontre des chefs d’Etat de la CEDEAO consacrée sur la transition guinéenne intervient au lendemain d’une visite de 72h à Conakry d’une importante délégation de la Commission dont l’objet était d’évaluer le processus de la transition guinéenne.

 Interrogé sur ce sujet, Dr Edouard Zotomou Kpoghoumou pense que cette arrivée des émissaires de la CEDEAO n’est pas fortuite.

« C’est la troisième visite de la CEDEA en Guinée pourtant elle avait posé des conditions au pays notamment la libération du Pr Alpha Condé par le CNRD avant de parler d’un quelconque accompagnement de la junte militaire. C’est pourquoi j’estime que cette nouvelle visite n’est pas fortuite. Cette fois-ci, je remarque avec satisfaction que le discours de la CEDEAO a énormément changé. Et l’arrivée des émissaires de la CEDEAO maintenant là c’est une manière de prendre une bonne température des événements et puis se rassurer sur le comment est-ce qu’ils peuvent accompagner le processus. Il ressort que la CEDEAO est convaincue des décisions et actes de la junte militaire depuis sa prise du pouvoir.   Ainsi au lieu de combattre le CNRD eu égard des progrès majeurs enregistrés, il faut plutôt accompagner la Guinée pour une transition réussie », explique le président de l’UDRP.

Depuis sa destitution du pouvoir, la CEDEAO tient à ce que Alpha Condé soit libéré avant toute négociation. Le leader de l’Union démocratique pour le renouveau et progrès (UDRP) quant à lui, pense qu’il doit d’abord répondre aux accusations portées contre lui.

« Au lieu d’exiger la libération d’Alpha Condé qu’on le laisse d’abord répondre de sa gestion calamiteuse que le pays a connue durant ces dix années. Parce qu’il y a des accusations pas des moindres portées contre lui. Il faut qu’il réponde de ces accusations et il sera situé sur son sort en fonction de ce que la justice trouvera… » Soutien-t-il.   

Mohamed Barry 

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

Most Popular

Recent Comments

%d blogueurs aiment cette page :