spot_img
spot_img
HomeGUINEEKankan : Ouverture des assises préfectorales pour la vérité et le pardon

Kankan : Ouverture des assises préfectorales pour la vérité et le pardon

Les travaux des assises préfectorales pour la réconciliation et le pardon ont été lancés ce lundi 11 Avril dans la préfecture de Kankan sous la présidence du directeur de Cabinet du gouvernorat de Kankan Almamy Simbaly Camara représentant le gouverneur. Ce comité préfectoral de 11 membres est présidé par Amara Kaba, directeur des micros réalisations de Kankan.

Almamy Simbaly Camara salue à juste valeur ces assises préfectorales qui, selon lui,  offrent l’opportunité aux victimes d’extérioriser ce qui les fâche.
« Très franchement moi je salue avec déférence le Colonel Mamadi Doumbouya et le gouvernement pour avoir organisé ces genres de rencontre qui donne l’opportunité à chacun des citoyens guinéens même aux citoyes lamda qui ne se reconnaissent pas comme étant citoyen de se prononcer sur ce qui le frustre, ce qu’il a subi comme atrocité dans ce pays. Avant les gens cherchaient des places pour se venger contre ces atrocités. Les mots me manquent pour dire combien de fois nous sommes satisfaits, nous sommes fiers. Vu la qualité du public cible que j’ai vu, je suis sûr et certain et qu’au sortir d’ici la page sera définitivement tournée, et comme le prône le président Colonel Mamadi Doumbouya nous serons avec le slogan de « vivre ensemble » désormais en Guinée parce que nous ne saurions chacun pardonner», a-t-il dit.

Pour Dr Lonceny Cherif, chef de mission dans la préfecture, « Il y’a des solutions alternatives. Lorsque vous avez fini de parler de tout ce que vous avez subi, on va vous demander quelle réparation vous voulez? Il y’a un jeune qui m’a dit par exemple, « vous savez docteur ce que moi je vais demander avant de dire quoi que ce soit, qu’on me montre là où on a enterré mon papa et, que tant que cela n’est pas fait moi je ne pardonnerais pas ». C’est son point de vue. Donc chacun va dire ce qu’il veut surtout ceux qui ont été victimes. Il y’a même des victimes économiques, ici à Kankan il y’a des commerçants de renommée internationale qui ont été arrêtés et fusillés. Qui n’a pas entendu parler de Kaba Laye ou de Petit Touré? Ils doivent parler. Au finish, il faut que les Guinéens se pardonnent. Et quand les Guinéens vont se pardonner, ce pays va évoluer», a-t-il dit.

Lamine Toutè Kaba
621730533

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

Most Popular

%d blogueurs aiment cette page :