spot_img
spot_img
HomeGUINEEDepuis Ouagadougou, Dadis percevait-il de l’argent venant d’Alpha Condé ? voici la...

Depuis Ouagadougou, Dadis percevait-il de l’argent venant d’Alpha Condé ? voici la réponse caustique de l’ex chef de la junte

Présent à la barre depuis une dizaine de jours maintenant, l’ancien chef de la junte a piqué une colère noire ce mercredi, 18 janvier 2023, face à certaines questions de la partie civile. De son refus d’arrêter son ministre de la Défense d’alors au sujet relatif à l’argent qu’il « percevait » de la part de l’ancien président guinéen Alpha Condé, Moussa Dadis Camara n’a pas été tendre vis-à-vis de l’avocat.

D’entrée, l’ex patron du Conseil national de la démocratie et du développement (CNDD), reconnaît qu’il avait du mal à arrêter le général Sékouba Konaté : « J’ai juste douté. Ce n’est pas comme ça qu’on peut prendre une sanction parce que j’étais dans une situation, il y avait des cas de morts (événements du 28 septembre 2009, ndlr). Étant ministre de la Défense, je ne pouvais pas m’arrêter pour des raisons personnelles. Il y a des cas de morts, faut-il penser à l’arrêter ? Est-ce que c’était facile aussi de l’arrêter ? Qu’est-ce-qui allait advenir ? », s’interroge-t-il.
A l’avocat de revenir à la charge : « M. le président, à chaque fois qu’on vous pose des questions sur Toumba, Konaté et autres, vous donnez l’impression que vous avez peur. Est-ce que que vous n’avez pas trahi le peuple de Guinée ? », « Moi avoir peur de qui ? », réagit Dadis avant de poursuivre : « Tellement que j’ai parlé de Toumba, c’est moi-même qui ai dit qu’à force de trop parler de lui, ça devient une forme d’acharnement. Si j’avais peur de Sékouba, j’aillais faire tous ces détails ? Si vous me parlez de peur, c’est que vous me connaissez très mal », lâche-t-il.

L’autre question qui a fâché l’homme du 23 décembre 2009, c’est celle liée à l’argent : « Chaque fin de mois est-ce que vous receviez de l’argent du professeur Alpha Condé ? », demande l’avocat. Sans passer par le dos de la cuillère, le capitaine à la retraite n’a pas été courtois : « Même si c’était le cas, est-ce que c’est l’argent de la famille de quelqu’un ? C’est l’argent du peuple », a-t-il répondu.

Mohamed Lamine Souaré

Tél. : +224 660 23 01 03

E-mail : smohamedlamine72@gmail.com

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments

%d blogueurs aiment cette page :