Vol de carburant à l’EDG, l’administration générale envoie une mission expresse à Kankan

Quelques jours après l’arrestation de Lancey Traoré, présumé voleur de carburant et agent de la centrale de production de l’électricité de Guinée à Kankan, une mission technique dépêchée par l’administration générale de l’EDG, séjourne dans le Nabaya afin de voir au clair l’affaire et assurer la continuité de fourniture du courant aux populations. La délégation a convergé toutes les parties impliquées dans les négociations pour s’enquérir des réalités et agir conséquemment.

Le préfet Aziz Diop absent lors de l’attention du coupable en flagrant délit de vol a assuré la jeunesse quant à la satisfaction des besoins manifestés pacifiquement depuis le jour où Lancey Traoré fut arrêté en flagrant délit de vol par Laye Keita, assistant du directeur communal de la jeunesse aujourd’hui évacué à Conakry où il suit son traitement à ka clinique de Gbessia.

Au micro de kalenews, Dr Laye Kouyaté conseiller spécial de l’administrateur général de l’EDG parle d’indignation et sans entrave à la procédure judiciaire pense que le conseil disciplinaire de l’EDG aurait déjà agi et pris sa décision pour sanctionner les coupables : « On laisse la justice évoluer sur le terrain jusqu’à ce que nous puissions avoir un rapport si non, si ça ne tenait qu”à l’EDG le conseil disciplinaire allait se réunir et ces gens-là allaient être licenciés. On pardonne tout sauf ce vol. Depuis un an c’est la première fois que l’administration générale est interpelée sur un cas de vol. » a-t-il exprimé.

Même son de cloche pour le secrétaire général du collège syndical EDG, Ahmed Cissoko qui cependant, ne veut pas que les innocents soient détenus à la place du ou des coupables : « Sans pour autant s’interfer aux enquêtes de la justice. On leur laisse travailler, nous sommes aussi inquiets car, on ne veut pas que ceux qui sont coupables soient libérés et ceux qui ne le sont pas soient arrêtés. Ce vol c’est vraiment de l’indignation. » dit-il.

Comment assurer la desserte effective du courant sans empirer la situation? Est également l’une des raisons de l’arrivée de la mission. Sur ce, une équipe de techniciens y cravache. Déjà des groupes de la centrale Kama sont dépannés et les deux groupes de marque Caterpillar sont en phage d’installation. À la question de savoir maintenant si toute la ville aura le courant en même temps et tous les jours tel souhaité par la jeunesse de Kankan, Dr Laye Kouyaté persiste que c’est faisable si seulement si les conditions sont remplies : « C’est faisable en doublant la production actuelle et en augmentant la quantité de carburant qui vient à Kankan. On l’a fait à Boké, pourquoi pas à Kankan et ailleurs?. Tout dépend de la politique mise en place par l’EDG. » insiste-t-il.

Afin de remédier au cas de vol de carburant, le collectif des jeunes de Kankan, prévoit la mise en place d’un comité mixte avec les vigiles de la centrale pour assurer la sécurité. Ahmed Cissoko estime que cela mérite être miré car il y’a des normes à respecter : « Pour être dans la centrale, il y’a des critères que le technicien même doit respecter. Il y’a des mesures et des signes conventionnels que tu dois pouvoir comprendre. On a un plan pour ça, un profane ne connaît pas quel est le signe qui l’interdit de ne pas toucher A et de toucher B et, finalement il peut avoir mort d’homme. Cette question mérite d’être mirée, nous avons des entreprises à qui nous passons les contrats carrément pour la sécurisation de nos installations. » dit-il.

Pour l’heure, le tribunal de première instance de Kankan poursuit ses enquêtes et l’on parle de 6 cas d’interpellation.

À suivre

Lamine Toutè Kaba

Correspondant kalenews dans la région 621730533

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :