Tueries sous le régime d’Alpha Condé : « il serait inadmissible qu’il n’y ait pas de poursuite contre les auteurs et commanditaires »

 Au lendemain du coup d’Etat qui a renversé Alpha Condé au pouvoir, la réaction de l’Organisation guinéenne des droits de l’homme et du citoyen ne s’est pas fait attendre.  Le vice coordinateur de l’OGDH souhaite le rétablissement de la justice pour les personnes mortes pendant ces dernières années en Guinée.

 Apportant son analyse sur une autre nouvelle page de l’histoire qui s’est ouverte ce dimanche 05 août 2021 en Guinée, Me Alpha Amadou DS Bah indique d’entrée que ce changement de régime est le résultat d’un échec de la classe politique guinéenne, en premier lieu le gouvernement d’Alpha Condé.

« Il faut d’abord regretter qu’il y ait un coup dans notre pays puisque ce n’est pas le moyen approprié pour prendre le pouvoir dans un pays démocratique. Malheureusement, la situation politique et les différentes crises que la Guinée a connu ont fait qu’aujourd’hui nous sommes dans cette situation. Donc c’est l’échec de la classe politique en premier lieu le gouvernement d’Alpha Condé. Parce qu’il aurait pu par exemple favoriser l’alternance, malheureusement il ne l’a pas fait. Aujourd’hui nous nous retrouvons dans la case du départ.

Depuis plus dix (10) ans les droits sont brimés en Guinée, souligne cet activiste des droits de l’homme. Plusieurs jeunes sont tombés sous les balles lors des manifestations et des hommes politiques incarcérés à la maison centrale de Conakry.

Pour Me Alpha Amadou DS Bah il est primordial que la lumière soit faite sur ces dossiers. « Nous exhortons la junte à respecter les droits de l’ancien président M. Alpha Condé. Et qu’il ait la possibilité d’avoir tous les soins nécessaires et qu’il n’y ait pas la chasse aux sorcières. Mais il est important de préciser qu’après toutes ces tueries dans notre pays ces dernières années, il sera inadmissible qu’il n’y ait pas poursuite contre les auteurs et commanditaires de ces crimes. Ces auteurs commanditaires, les premiers responsables, ce sont les membres du gouvernement de Alpha Condé. Il faudrait que ce gouvernement soit amené devant la justice pour qu’il s’explique sur sa gestion pendant ces dernières années ».       

Mohamed Barry  

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!
In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :