Tribune des responsables de l’UFDG : Les coordinations du parti Afrique, Europe, Amérique haussent le ton

Depuis la publication de la tribune de trois des responsables de notre parti qui sont des otages  politiques de Monsieur Alpha Condé, des esprits malintentionnés essayent de semer la zizanie,  la confusion et l’incompréhension entre les militants de l’UFDG d’une part, et les responsables du parti, d’autre part. L’esprit et la lettre de la tribune ont été complètement dévoyés dans le seul but de déstabiliser le Parti.

Les 52 Fédérations de l’extérieur réunies autour des Coordinations de l’UFDG en Afrique, en

Europe et en Amérique suivent de près les développements politiques nés de la publication de cette tribune. Les trois Coordinations rappellent que la libération de ces prisonniers politiques ne saurait être un moyen de chantage pour aller à un quelconque dialogue. Elles apportent leur soutien à nos cadres et à tous les citoyens Guinéens arbitrairement détenus dans les différentes prisons à travers le territoire national.

Les Coordinations de l’UFDG en Amérique du Nord, en Europe et en Afrique considèrent que

lier la libération de nos cadres et militants détenus, l’ouverture du siège du Parti et des bureaux du Président ou la levée de l’interdiction de voyage faite au Président du Parti, à ses collaborateurs et aux membres de sa famille à la participation à un quelconque dialogue constitueraient une capitulation qu’elles ne sauraient accepter.

Les trois Coordinations s’inscrivent en droite ligne de la Déclaration de la Direction Nationale et soutiennent toute décision allant dans ce sens. Ainsi, les Coordinations de l’UFDG en

Amérique du Nord, en Europe et en Afrique :

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :