Tribune : De l’aveu au nécessaire besoin de la réforme du système sécurité !

Au cours d’une conférence de presse, le Directeur Général de la police nationale fait un aveu : « tous les grands bandits qu’on arrive à arrêter s’évadent ». Un aveu qui frise avec la nécessité de lancer la réforme non pas celle du secteur de la sécurité mais celle du système de sécurité.

Les différentes réformes du secteur de la sécurité engagées jusqu’ici se sont avérées insignifiantes et ce, en se référant à ce que l’on a tout récemment vécu ici en Guinée surtout lors des manifestations. Le bilan est connu de tous et très triste.

À un moment où la police constate que ses efforts ne sont pas récompensés par la justice ou encore par l’administration pénitentiaire en gardant soigneusement ceux qu’elle appelle « les grands bandits » dans les prisons, il y a urgence de passer à une réforme du système de sécurité.

À ce stade de mon analyse, l’on serait tenté de se poser la question : urgence oui ? Mais est-ce possible avec le régime Alpha CONDE ? Pour ma part, je n’y crois pas. Car la réforme du système de sécurité doit renforcer la démocratie et l’Etat de droit, ce qui me semble être le cadet des soucis de ce régime.

Toujours est-il que l’on doit l’avoir à l’esprit. C’est une nécessité de réformer le système de sécurité qui va au delà du seul secteur de la police pour toucher la justice, l’administration pénitentiaire et tout autre compartiment nécessaire à la sécurité. Pour cela, il faut un vrai leadership et non un « bulldozer » politique qui dévaste tours les acquis démocratiques, économiques et sociaux sur son passage.

Fodé BALDE

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!
In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :