TPI/Kankan : Les membres du FNDC arrêtés sont enfin libérés

Le procès de six personnes arrêtés au siège de l’UFR (Union des Forces Républicaines) par les gendarmes sur instruction du préfet Aziz Diop le lundi 14 Octobre dernier ont été libérées à effet immédiat pour délit non constitué après être comparues devant le tribunal de première instance le jeudi 17 Octobre.

Selon Aly Touré, procureur de la République près le tribunal de première instance de Kankan, ces personnes sont poursuivies pour avoir participé à un attroupement au siège d’un parti politique membre du FNDC.

Les accusés Ibrahima Kalil Camara, Yakouba Camara, Soumaïla Koulibaly, Aboubacar Doumbouya, Saran Diakité et Moussa Camara qui n’ont pas voulu prendre d’avocats ont tous nié à bloc les faits qui leur sont reprochés par le parquet. Si les trois premières personnes se disent membres de l’UFR et du FNDC par contre, les trois dernières plus haut citées disent n’appartenir à aucun parti politique encore moins au front.

Au bout de quelques heures, le substitut du procureur, Maurice Onivogui demandera au tribunal de condamner les prévenus Ibrahima Kalil Camara, Yakouba Camara, Soumaïla Koulibaly et Aboubacar Doumbouya dans les liens de la culpabilité et, proposera la condamnation à six mois de prison. Pour Saran Diakité et Moussa Camara.

En délibération, Dans le délibéré, le premier juge du tribunal, Abdoul Rachid Camara, a déclaré les prévenus non coupables et la fin de la poursuite pour délit non constitué.

Après l’audience, le parquet se dit ne pas comprendre la décision du tribunal et exercera son droit d’appel.

Lamine Toutè Kaba 621730533

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :