« Tibou Camara a-t-il oublié qu’il avait lui-même appelé les Guinéens à l’insurrection populaire contre Alpha Condé »

Depuis quelques jours, le régime impopulaire, autoritaire, dictatorial et tueur d’enfants d’Alpha Condé semble avoir opté pour la stratégie de la communication à tous azimuts.

La nomination de l’écrivassier Tibou Kamara, auteur de “Alpha Condé est un danger pour la Guinée et une menace pour la Sous-région ” semble y être pour quelque chose. Ce dernier ne manque aucune opportunité pour exister et même dépasser son prédécesseur. Ce qu’il semble oublier, c’est que la crédibilité d’un message dépend non seulement de son contenu mais aussi de celui qui le porte. Tibou Kamara et ses soutiens sont les seuls qui feignent d’ignorer qu’il a perdu toute crédibilité à cause de son  compagnonnage et ses accointances avec tous les régimes impopulaires en Guinée. Le papillonnage entre différents bords politiques lui a enlevé toute considération au sein de l’opinion au point que quand il parle, personne ne l’écoute et ceux qui s’infligent la douleur et le supplice de l’écouter le font avec dédain et mépris.  Il pense que la magie des mots suffit à effacer des réalités qui crèvent les yeux.

Quand Tibou Kamara écrit que ” le gouvernement est déterminé à mettre fin aux actions politiques et sociales insurrectionnelles”, a-t-il oublié qu’il avait lui-même appelé les Guinéens à l’insurrection populaire contre Alpha Condé comme le rappelait récemment Amadou Damaro Camara ? Le régime de Alpha Condé reproche à la communauté internationale, aux pays de démocratie et des droits de l’homme, aux organisations internationales de défense des droits de l’homme de fonder leurs prises de position sur des sources unilatérales c’est-à-dire celles des militants et responsables pro démocratie. Seul un régime irresponsable peut tenir pareil raisonnement. Si Alpha Condé et ses serviteurs prenaient des dispositions pour élucider les crimes perpétrés par les forces de l’ordre en traduisant leurs auteurs devant les tribunaux, aucun gouvernement étranger, aucune organisation internationale ne se serait intéressée à ces dossiers. Mais la communauté internationale est consciente aujourd’hui que tous ces crimes ont été et continuent d’être commis au nom et pour le compte de Alpha Condé afin de lui permettre de conserver le pouvoir. Il n’est pas exagéré de dire qu’il en est le commanditaire et que, par voie de conséquence, il ne fera rien pour les élucider. Depuis quand on n’a vu un criminel diligenter une enquête sur son propre crime, à moins qu’il ne s’agisse de mettre les enquêteurs sur une fausse piste ?

C’est au regard de ce constat que certaines puissances étrangères et organisations internationales ont décidé de ne pas abandonner les Guinéens à leur triste sort. Dans sa phraséologie démagogique habituelle,  Tibou Camara affirme que ” Monsieur le Président de la République, son excellence Professeur Alpha Condé a un passé politique et une éthique personnelle qui l’engage à défendre et à promouvoir les droits humains et à toujours militer pour la démocratie. Dans le respect de la souveraineté nationale et en tenant compte des aspirations profondes de son peuple.” Le sieur Tibou Kamara peut-il imaginer les éclats de rire que des discours aussi dithyrambiques peuvent provoquer dans les pays sérieux ? Assurément non. Ce type de discours n’est consommable que par des gens qui refusent de faire preuve d’esprit critique. Parlant de passé politique de Alpha Condé,  Tibou Kamara a-t-il oublié qu’il avait déjà écrit que “Alpha Condé n’a pas que déçu les Guinéens et trahi son combat, il est coupable d’un reniement grave que les Guinéens reprouvent et que Dieu ne lui pardonne pas” ? De quel passé de Alpha Condé parle-t-il alors ?

Tibou Kamara se moque tellement des Guinéens qu’il croit pouvoir par la seule multiplication de compte-rendus ou de tribunes truffés de mensonges et outrageusement mielleux effacer la réalité des crimes subis par les Guinéens et dont toute la communauté internationale est le témoin. Pense-t-il pouvoir effacer le doute des Guinéens et des amis de la Guinée quant à la volonté de Alpha Condé de faire la lumière sur les violences d’État depuis dix ans ?

À lire et à écouter Tibou Kamara, on se demande où il puise cette ” force” qui lui permet de n’éprouver aucune gêne, aucun scrupule dans la défense de certaines positions.  C’est cette absence de gêne et de scrupule qui lui permet aujourd’hui d’occuper la fonction de porte-parole d’un homme,  d’un gouvernement, d’un régime qu’il n’a cessé de clouer au pilori. Il devrait se dire aujourd’hui qu’il est le moins bien placé pour assumer cette fonction. Encore moins que Aboubacar Sylla. Mais là où il n’y a pas de gêne ou de scrupule, il n’y a pas de morale.

SEKOU KOUNDOUNO responsable des stratégies et planification du FNDC / Membre Balai Citoyen / Membre AFRIKKI

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :