Thierno Yaya Diallo : « Nous voulons un cadre de dialogue qui est propice à résoudre les problèmes »

Face à la crise sociopolitique qui perdure en Guinée, le responsable du parti Guinée Moderne membre de l’ANAD, brise le silence sur plusieurs questions notamment la mise en place du cadre permanent de dialogue et le cas des détenus politique.

Disparu de la scène politique depuis la présidentielle du 18 octobre, Thierno Yaya Diallo dit que son parti n’était pas sous silence. « On était plutôt en train de travailler pour démontrer aux Guinéens le besoin d’une alternance démocratique, de la vérité et d’une stabilité politique », dit-il. 

Quant à sa position sur un éventuel dialogue, le président du parti Guinée Moderne indique : « Nous voulons vraiment un cadre de dialogue qui est propice à résoudre les problèmes que nous avons aujourd’hui. Pas un cadre de dialogue qui va s’atteler sur la revue des problèmes de transports ou du système éducatif. Nous sommes pour un cadre sérieux de dialogue pour lequel il faut les nations unies, des partenaires afin qu’ils nous assistent pour que ce dialogue soit sincère et crédible ».

Poursuivant, ce politique a exprimé son soutien à ses collègues de l’ANAD détenus à la maison et rappelle à l’Etat que tout citoyen doit pouvoir vivre en liberté en Guinée.

« Nous soutenons les détenus politiques. Le rôle d’un Etat c’est exercer son pouvoir régalien de s’assurer que tous les citoyens vivent en liberté et en sécurité. Nous demandons à ce gouvernement qu’il fasse la justice dans l’affaire des cadres de l’opposition détenus à la maison centrale. S’ils ont des évidences pour ce qu’ils accusent nos collègues alors qu’ils les mettent sur la table et qu’on en finisse. Et que ces détenus soient jugés ou qu’on leur permettent de rentrer chez eux, parce qu’on à faire à des gens honnêtes et sincères , car il s’agit des symboles de la nation guinéenne ».

Mohamed Barry

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :