Tentative de débauchage à l’UFR : Une députée du parti réagi

Le président du parti de l’Union des Forces Républicaines ”UFR”, Monsieur Sidya Touré ancien haut représentant du chef de l’Etat a dénoncé récemment sur sa page twitter, des tentatives de débauchage des cadres de son parti. Une annonce qui a créé certaines réactions au sein du parti.

Réagissant chez nos confrère d’Espace FM, Hadja Aïssata Daffé députée de l’UFR à l’Assemblée Nationale indique qu’elle n’a pas été contactée pour un poste ministériel au sein du gouvernement de Kassory Fofana « Moi personnellement je n’ai pas été approchée, quiconque qui veut m’approcher passe par le parti, si mon parti décide comme pour d’autres qui sont partis dans le gouvernement, si mon parti me délègue je serais partante, mais si mon parti ne me délègue pas je m’abstiens. Depuis le gouvernement de kassory, je n’étais même pas à Conakry, j’étais à Abuja en session, c’est de là-bas que les gens m’ont appelé pour me dire qu’on doit me proposer dans un gouvernement, mais bon, moi je suis dans une entité que je respecte » explique-t-elle.

Toujours dans ses explications, la députée notifie qu’aucune preuve palpable ne peut confirmer ce débauchage au sein du parti « Si les tentations sont là pour le moment, nous on n’a aucune preuve palpable pour confirmer cela. N’importe quel parti peut traverser des périodes très difficiles ça arrive à tout le monde, mais il n’est pas dit que les cadres qui sont là, qui déjà ont apporté beaucoup à ce parti puissent aller comme ça » précise-t-elle.

Sur l’épineuse question de la modification de la constitution pour un éventuel troisième mandat, Hadja Aïssata Daffé est contre cette idéologie qui anime quelques membres du parti au pouvoir.


Hassatou Lamarana Bah

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :