Situation des routes en Guinée : Les vérités du ministre des travaux publics

Au cours d’une rencontre d’information et d’échanges avec la presse sur les travaux d’urgence ce vendredi 10 juillet 2020 à Conakry, le ministre Moustapha Naité a levé le voile sur la problématique de l’entretien des routes en Guinée.

« Nous avons des routes très vieillissantes. Des routes qui datent de 20 ans à 30 ans. Ces routes aujourd’hui, pour la plupart, ont dépassé l’étape d’entretien; il faut la reconstruction. Et la construction ou la reconstruction coûte chère, excessivement chère. Et si vous entretenez aujourd’hui, il faut revenir l’année prochaine ou des années qui suivent. L’exemple c’est la route Coyah-Kindia où on intervient souvent. Mais si on n’intervient pas aussi que va-t-il se passer? La route sera coupée. Donc il faut qu’on accepte tout d’abord qu’on n’a pas de route », indique le chef de département des travaux publics qui a présenté un tableau complet des différents projets de construction et reconstruction des routes et les travaux en cours de réalisation sur l’ensemble du territoire national.

LINCOLN, 624901737

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :