Siguiri: La vie de la dame présumée victime d’un viol collectif serait en danger

C’est une enquête exclusive de nos confrères d’Hadafo Médias. Une dame en provenance de Siguiri s’est déclarée victime d’un abus sexuel de la part d’un groupe d’hommes en uniforme. Elle témoigne que l’acte s’est produit dans le camp militaire de Siguiri et cite un certain colonel Touré comme étant le cerveau de l’acte. Malgré la vidéo qu’elle détient comme élément tangible de preuve, rien n’est fait pour rétablir la vérité des faits afin de retrouver les auteurs de cette scène de crime, comme en témoigne la victime.

« J’ai même peur. Avant hier aux environs de 1h du matin, il y’a des gens qui sont entrés chez ma mère. Je ne sais pas ce qu’ils faisaient là-bas. D’après ma maman, quand elle a crié, ils se sont en fui. Ce que je constate en ce moment, je ne suis pas en sécurité. Ma famille et moi sommes dans l’insécurité. Je suis abandonnée par tout le monde. À cause de cette affaire mon foyer est gâté. Je n’ai plus de mari. Mes enfants sont avec moi, je ne fais que souffrir. Chaque fois que je pense à cette affaire, c’est comme si ça s’est passé aujourd’hui », a fait savoir dans les GG de ce lundi, 9 novembre.

Cette dame a également déploré le fait que ses bourreaux ne soient pas inquiétés jusque-là. « Je préfère mourir que de rester comme ça. Je ne comprends rien dans la justice. J’ai porté plainte contre ces gens. Ils sont là, ils n’ont pas été arrêtés. On ne fait que demander des enquêtes. Quand est-ce que les enquêtes finiront ? Peut-être le jour de ma mort les enquêtes finiront », s’est-elle interrogée.

Mouctar Kalil Camara

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :