Sidya Touré : « Notre pays va finir par être cloué au banc des nations… »

Alors que l’avenir du programme de la Guinée avec les institutions financières internationales est menacé suite à l’annonce de la suspension temporaire de ses missions de visites du FMI en Guinée, dans une résolution prise par mardi, le Parlement Européen condamnant les violences meurtrières enregistrées en Guinée, lors des manifestations du FNDC, demande aux pays membres de l’UE, de suspendre le financement et la fourniture de tout matériel de sécurité et de répression, aux forces de sécurité guinéenne.

Une annonce qui ravit à plus d’un titre des acteurs politiques guinéens membres du Front National pour la Défense de la Constitution, qui souhaitent que l’UE aille plus loin, en interdisant aux promoteurs du 3ème mandat de séjourner dans les pays membres de l’Union Européenne.

Selon Sidya Touré, ces résolutions servent d’avertissement avant qu’on arrive à la deuxième phase qui va être beaucoup plus dur.

« Mais c’est que ça donne la preuve que tout ce que nous disons de ce régime, au niveau de la communauté internationale, ils ont décidé de prendre leurs responsabilités. Vous avez vu que le FMI a décidé de se retirer de ce pays » a fait savoir le président de l’UFR dans un entretien accordé à nos confrères de Mosiqueguinée.com.

Si la mouvance présidentielle brandit le PPTE comme étant un acquis de la gouvernance actuelle de la Guinée, l’ancien premier ministre qualifie le bilan de la gestion d’Alpha Condé « Sidya Touré : « Notre pays va finir par être cloué au banc des nations… » »

Avant d’assurer en ces termes : « Notre pays va finir par être cloué au banc des nations, tellement que la gouvernance est médiocre ».

Mohamed Barry

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :