«Si par imprudence on libérait Alpha Condé, ce serait une grave erreur pour le CNRD et la Guinée »

La CEDEAO exige la libération d’Alpha Condé sans condition. Une exigence face à laquelle s’indigne l’écrivain guinéen, Thierno Monenembo.

« La CEDEAO n’a rien à nous dire et les Guinéens n’ont pas besoin de l’avis de la CEDEAO. Elle est un organisme corrompu à l’accès qui a soutenu ici tacitement ce changement de la constitution. Les chefs d’Etats africains n’ont rien fait quand Alpha Condé à fait son coup d’Etat institutionnel. Ils seraient très contents qu’ils reviennent parce que le retour du bassiste », a-t-il affirmé chez nos confrères de star21Tv.

Pour l’écrivain guinéen, il serait une grave erreur pour le CNRD de libérer Alpha Condé sans qu’il ne soit jugé.

« Alpha Condé est très riche car il a accumulé une richesse incalculable. Il a de très nombreux contacts à l’étranger et des relations très fortes aussi bien qu’en Europe, en Afrique, en Russie, en Turquie, en Chine etc. Alors si les militaires par imprudence libéraient Alpha Condé pour lui permettre de gagner un exil quelconque, ça serait très grave pour eux-mêmes et évidemment pour la Guinée aussi », averti Thierno Monenembo.

Selon Monenembo, Alpha Condé est un détenu par conséquent il doit être soumis à une discipline et à une certaine rigueur.

« C’est un détenu et il faut qu’il suive une certaine discipline et une rigueur et lui et ses ministres. Ils sont très dangereux car ils sont dans une mafia internationale. Ils ont des amis partout dans le monde. Et il faut les couper du reste du monde en les empêchant de sortir du pays. Et ça c’est indispensable pour une transition sans risque en Guinée », fait savoir l’auteur.

« Le pays a besoin de changer de politique. Il faut qu’on arrive à gérer le pays de façon civilisée. Il faut qu’on réapprenne le débat sur la justice dans le vrai sens du terme. Et il faut qu’on réapprenne la morale et l’éthique. Il faut rendre à la Guinée sa propre identité, qui est celle d’un peuple rejeté et civilisé », Conclut l’écrivain.

Mohamed Barry

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :