« Si je perds mon œil, c’est de la responsabilité des gens qui m’ont empêché de sortir »

Empêché de sortir du Pays pour suivre ses soins médicaux, Dr Fodé Oussou Fofana encourt des risques  de perdre de vue. Interrogé dans l’émission MIRADOR ce lundi 28 juin, le vice-président de l’UFDG a fait part de la gravité de son  état de santé.

 « Il y’a des gens qui sont déjà enterrés, (Roger Bamba), il y’a des gens qui sont emprisonnés, Il en a qui, aujourd’hui, n’ont pas les moyens même de se traiter. Moi Fodé Oussou, s’il s’agit d’aller demander pardon à quelqu’un ou aller m’apitoyer, rencontrer un ministre, demander pardon aidez-moi à sortir, je préfère perdre mon œil, mais je ne ferai pas ça. C’est une question de dignité parce que je n’ai absolument rien fait. La question que je me pose on est dans quel pays? Même à son pire ennemi, même à un criminel qui est dans une situation comme ça, vous ne pouvez pas l’empêcher de partir. On n’a pas besoin d’expliquer à quelqu’un que quand un malade a une ‘’anglocome’’ avancée, il court des risques de perdre sa vue. On a pas besoin d’expliquer (…), ce n’est pas une question d’aggravation, c’est une question réelle, ceux qui sont à l’origine, qui m’empêchent de voyager, honnêtement, c’est leur responsabilité », a martelé le vice-président de l’UFDG avant de mettre en garde ceux qui l’empêchent:

« Je dis, moi Fodé Oussou, pour rien au monde, pour quelles que raisons que ça soit, je ne quitterai l’UFDG. Je ne changerais pas. Personne dans ce Pays n’entendra que Fodé Oussou a quitté là pour aller là, c’est une question de dignité (…). Je concours des risques, si je perds mon œil, c’est de la responsabilité des gens qui m’ont empêché de sortir », a-t-il mis en garde.

Mansaré Naby Moussa 628-030-370

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :